Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce que l’on sait de la fusillade de Dallas (Le Monde)

par Le Monde 8 Juillet 2016, 12:01 Dallas Fusillade Police Assassinat Manifestation USA

Des tireurs ont semé la panique jeudi 7 juillet au soir à Dallas, en marge d’une manifestation contre les violences policières, après la mort de deux hommes noirs ces derniers jours. Cinq policiers ont été tués et six autres blessés. Les forces de l’ordre ont échangé des tirs pendant quarante-cinq minutes avec un tireur isolé qui a affirmé que des bombes avaient été posées « partout » dans le centre-ville.

Les premiers bilans faisaient état de trois, puis de quatre policiers tués. La mort du cinquième a été annoncée dans la nuit par la police de Dallas. Le maire de Dallas, Mike Rawlings, a, de son côté, déclaré qu’un civil avait été blessé dans la fusillade.

Lire aussi : Cinq policiers tués à Dallas lors d’une manifestation contre les bavures policières

  • Que s’est-il passé ?

image: http://s1.lemde.fr/image/2016/07/08/534x0/4965951_6_8e33_la-police-de-dallas-en-train-de-riposter-apres_736a929b49ec6a122c1b18c4b40da238.jpg

Les informations sont encore parcellaires mais, selon les médias locaux, les tirs ont commencé jeudi soir autour de 20 h 45 (3 heures du matin à Paris), vers la fin de la manifestation, à laquelle avaient pris part des centaines de personnes pour protester après la mort de deux hommes noirs abattus par la police cette semaine – l’un en Louisiane, l’autre dans le Minnesota. Plusieurs rassemblements de protestation étaient organisés à travers les Etats-Unis.

Evoquant une attaque menée « comme une embuscade », le chef de la police de Dallas, David Brown, a expliqué dans un communiqué que « deux snipers [avaient] tiré sur dix policiers depuis une position en hauteur pendant la manifestation » :

On a ensuite pu observer des scènes de chaos, les gens se mettant à fuir en courant. « Il y avait des Noirs, des Blancs, des Latinos, tout le monde. C’était la protestation d’une communauté mixte. Et il y a eu [les coups de feu] sortis de nulle part. On avait l’impression qu’on tirait sur nous. C’était le chaos total, c’est complètement fou », a rapporté un témoin.

Haut de page