Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Euro 2016. Arbitrage favorable à l'équipe de France ?

par SLT 10 Juillet 2016, 09:57 Euro 2016 France-Allemagne Arbitrage Football Articles de Sam La Touch

Article publié le 8 juillet 2016.
Mise à jour le 10 juillet 2016. Ajout de l'interview de Joachim Löwe dans Football365.
fr

Euro 2016. Arbitrage favorable à l'équipe de France ?

Il est classique que les pays organisateurs de grandes compétitions voient leur équipe bénéficier de certaines largesses d'arbitrage éminemment dans les grandes compétitions de football. Mais pour la France, il semble qu'on dépasse la mesure. Pour l'Euro 2016, de nombreuses décisions des arbitres ont privilégié l'équipe de France. Dès le premier match contre la Roumanie, le but de Giroud est commis sur une faute grossière contre le gardien. Giroud pour marquer donne un coup de coude au gardien Tatarusanu l'empêchant de pouvoir attraper la balle. Le but n'aurait pas dû être accordé par l'arbitre selon les règles d'arbitrage au football. Cela a été largement souligné par la presse étrangère et même française.

Au premier tour, contre la Suisse, la France a également bénéficié de la clémence de l'arbitre après que Sagna ait retenu Dzemaili dans la surface de réparation l'empêchant de conclure une action suisse dans les arrêts de jeu.
Philippe Leuba, ancien arbitre international, a une opinion claire sur cet épisode litigieux. «J’étais bien placé en tribune et la faute m’a tout de suite semblé évidente. Le fait que personne ne puisse affirmer que Dzemaili réussit, ou pas, ensuite à dévier le ballon dans le but français ne doit jouer aucun rôle dans la prise de décision arbitrale. Tout tirage de maillot dans la surface de réparation doit être sanctionné par un penalty !».

Pour 24 heures.ch : "Dimanche soir, les experts de L’Equipe 21 étaient formels: le tirage de maillot commis par Sagna aurait dû être sanctionné. Même avis unanime des consultants des télévisions anglaises, BBC et ITV. Parmi, eux, trois ex-internationaux français, Thierry Henry, Emmanuel Petit et Louis Saha. «Nous avons été chanceux», a lâché le premier nommé. Confirmation immédiate par Alan Shearer: «Il y avait penalty, c’est indiscutable», a dit le meilleur buteur de l’histoire du championnat anglais".

En toute fin de match, Sagna s’agrippe clairement au maillot de Dzemaili. La faute a apparemment échappé à l’arbitre.

En toute fin de match, Sagna s’agrippe clairement au maillot de Dzemaili. La faute a apparemment échappé à l’arbitre.


Il y a eu aussi d'autres surprises arbitrales au cours de l'Euro 2016 favorables aux Français mais le match contre l'Allemagne est sans doute le plus paradigmatique. Durant la première mi-temps, il y a eu trois grandes fautes dans les surfaces de réparation : deux dans la surface de réparation française et une dans l'allemande or seule la main involontaire de Schweinsteiger dans la surface allemande est sifflée à la 46ème minute de la première mi-temps, les deux autres fautes de la France n'ont pas été sifflées par l'arbitre.

Euro 2016. Arbitrage favorable à l'équipe de France ?

Or une main dans la surface de réparation ne vaut pas systématiquement pénalty notamment si elle est involontaire (voir les règles arbitrales ci-dessous).

Euro 2016. Arbitrage favorable à l'équipe de France ?

Selon le journal 20 Minutes : "Clairement, la main du milieu mancunien est tout sauf intentionnelle, puisqu’il saute au duel avec Patrice Evra en fermant les yeux. Elle ressemble un peu à la main de Thiago Silva l’an passé avec le PSG à Chelsea, et à chaque fois, on se dit que c’est bien sévère de se retrouver à prendre un but sur penalty pour si peu. On va appeler ça le destin".

Pour d'autres (l'immense majorité de la presse française), toute main dans la surface de réparation intentionnelle ou non doit donner lieu à un pénalty.

Lire :
- Euro 2016: Alors, il y avait penalty ou pas pendant France-Allemagne?
Voici l'avis de l'entraîneur de l'équipe d'Allemagne, Joachim Löwe, recueilli par Olivier De Los Bueis dans Football 365.fr  : 


"Qu’avez-vous vu sur l’action sur laquelle l’arbitre a en revanche sanctionné votre capitaine, Bastian Schweinsteiger, d’un penalty ?
Je ne sais pas s’il y avait penalty, la main n’était pas forcément proche du corps et ça se passe en une fraction de seconde, c’est très difficile de décider. Il a touché le ballon dans le contact, c’est malchanceux, mais je n’ai rien à lui dire. S’il avait eu la main près du corps, ça aurait été différent, mais il y a des mouvements sur lesquels vous sautez. Vous ne pouvez pas toujours contrôler tout ça. En tout cas, je ne peux imputer la faute à personne ce soir.

Le penalty a-t-il été un vrai tournant dans ce match ?
Oui. On a eu la mainmise sur le match pendant les deux mi-temps. Mais à ce niveau, des détails peuvent faire la différence et un brin de réussite peut changer le cours d’un match. Si on avait marqué, on aurait dominé toute la suite de la rencontre. Avant ce penalty, la France n’avait pratiquement pas eu d’occasions. Quand vous prenez un but à ce moment de la partie, vous prenez un coup derrière la tête, c’est ce qu’il s’est passé pour nous quand on est rentré aux vestiaires. Ensuite, ça a été difficile pour nous car la France a d’excellents joueurs de contre-attaque, comme Griezmann. Pogba et Griezmann sont de très bons joueurs mais notre équipe a livré une bonne prestation et j’ai aimé l’attitude de mes joueurs." (Football 365.fr Euro 2016 – Allemagne – Löw : « On a été meilleurs que les Français »)

Par contre deux fautes dans la surface de réparation française sur des actions allemandes n'ont pas été sifflées.
A savoir : la faute sur Draxler (39'40) immobilisé par Sagna (ceinturé avec les bras pendant toute l'action se déroulant sur un corner) dans la surface de réparation qui selon les codes de l'arbitrage constitue une faute sanctionnable par un pénalty et le fauchage de Kroos (20'19") par Pogba aux abords de la surface de réparation qui au mieux aurait du donner lieu à un coup-franc direct et au pire à un pénalty. Kroos s'écroulant dans la surface de réparation mais est fauché juste avant. On aura compris que si l'Allemagne avait ouvert le score, la physionomie du match aurait été complètement différente.

Football365.fr revient sur cette action de jeu qui aurait dû être sanctionné par l'arbitre :

Olivier De Los Bueis : En ce qui concerne l’arbitrage, vous auriez dû obtenir un penalty en première mi-temps pour une faute sur Toni Kroos…
Joachim Löwe : Je n’aime pas parler des décisions arbitrales, il faut les accepter. Une fois que le match est terminé, ça ne sert à rien de parler des décisions de l’arbitre. (Football 365.fr Euro 2016 – Allemagne – Löw : « On a été meilleurs que les Français »)

Ce soir là, l'arbitre a-t-il appliqué la règle du deux poids deux mesures ou bien fut-il victime d'une certaine indulgence envers l'équipe locale ? Il faut dire aussi que compte tenu du passif des match France-Allemagne et notamment celui de 1982 avec une grosse erreur d'arbitrage lorsque Schumacher a séché Batiston, les arbitres réfléchissent à deux fois avant de siffler des fautes commises sur les joueurs allemands par des Français. Le souvenir du match France-Allemagne de 1982 et les représentations qui y sont attachées auraient-ils pu bénéficier à l'équipe de France en 2016 ? Une forme de réparation par le biais arbitral 34 ans plus tard ?

Il est fort probable, que l'équipe de France remportera la finale contre le Portugal. Si elle a quelques difficultés, l'arbitre jouera-t-il le douzième homme ? Une bonne victoire française rattraperait les horreurs terroristes vécues par les Français ces derniers mois et relancerait le gouvernement actuellement au pouvoir si impopulaire.


Donnez leur du pain et des jeux !

Haut de page