Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’enquête sur les emails d'Hillary Clinton va reprendre

par Romandie.com 9 Juillet 2016, 04:14 Hillary Clinton Enquête FBI E-mail

Le département d’État américain a indiqué hier, jeudi 7 juillet, qu'il allait rouvrir l’enquête interne sur l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur privé d'emails alors qu’elle était secrétaire d’État des États-Unis.

Le porte-parole du département d’État, John Kirby, a annoncé dans un communiqué : « Nous tenterons d'être aussi rapides que possible, mais nous n'imposerons pas d'échéance artificielle au processus. »

Kirby a précisé que l’enquête interne pouvait désormais être menée à terme, puisque le département de la Justice avait terminé ses investigations. Il est utile de rappeler que les investigations de la justice n’ont pas retenu la culpabilité de la candidate à l’élection présidentielle.

Kirby, qui a refusé d'entrer dans les détails de la procédure interne et des éléments à examiner, a juste affirmé : « Notre objectif est d'être aussi transparents que possible concernant nos conclusions, tout en respectant nos diverses obligations légales. »

Mercredi, c’était Loretta Lynch, procureur général des États-Unis, qui annonçait que Mme Clinton ne serait pas poursuivie pour avoir utilisé des serveurs et une messagerie d'emails privés alors qu'elle dirigeait le département d’État.

Lynch avait suivi les directives de la police fédérale, le FBI, qui avait recommandé de ne pas poursuivre la candidate en transmettant son dossier d’enquête à la justice.

Le FBI avait tout de même conclu que l'ex-secrétaire d’État avait fait preuve d'une « négligence extrême » en expliquant que certains de ces emails étaient classés « secret » et que des « personnes mal intentionnées », tels des espions étrangers, auraient donc pu très bien y accéder.

Mais pour le FBI, Hillary Clinton, à la tête de la diplomatie américaine de 2009 à 2013, n’avait jamais eu « l’intention » de violer la loi.

Il faut donc attendre les résultats de l’enquête interne du Département d’État sur la candidate démocrate à l’élection présidentielle.

Haut de page