Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le projet de la déstabilisation de l’Algérie préparée par l’Occident (Press TV)

par Press TV 13 Juillet 2016, 18:07 Algérie France Colonialisme Occident USA Libye Syrie

Le projet de déstabilisation de l’Algérie est bien réel. Le sujet a été abordé par de nombreux stratèges, experts et spécialistes des questions politico-sécuritaires, à l’image du Suisse Alain Soral et du Belge Michel Collon.

« L’ancien président français Nicolas Sarkozy avait déclaré clairement qu’après la Libye et la Syrie ça sera le tour de l’Algérie. Donc ce pays est clairement visé. Un pays qui a du pétrole et du gaz, des biens qui restent une propriété publique, un pays qui résiste et qui affronte les complots aussi bien d’Israël, mais aussi de l’OTAN. Donc il y a une sérieuse partie qui se joue et qui a pour fonction d’obliger l’Algérie à se soumettre et à obéir à la France. », dénonce le journaliste Michel Collon dans l’un de ses entretiens :

Le journaliste Suisse Alain Soral parle de l’évolution de la situation en Algérie et les étapes de déstabilisation qui ont échoué jusqu’à présent. L’orage commence par le sud, d’où l’invasion du Mali par la France et comme on dit : « Les orages remontent toujours contre le vent. »

Les tentatives de troubles enregistrés au Sud confirment la donne, les violences récentes en Libye, les attaques contre ce qu’on appelle l’armée libyenne et les attentats suicides aspirent bien à une extension vers l’Algérie.

Un pays qui ne cadre pas avec le concept de la mondialisation et qui développe ses relations avec la Russie et la Chine. Deux faits qui font de l’Algérie le mauvais élève de la classe. Semer le chaos en Algérie demeure une solution. Si l’ennemi avait tout prévu, l’Algérie aussi. Possédant une armée solide, consciente et responsable, l’Algérie émerge avec une stratégie de prévention dont les détails ne sont connus que par les plus professionnels. De fait et avant même le déclenchement des violences dans les pays arabes, l’Algérie avait mis au point un plan de non-retour aux années du terrorisme, d’autant plus qu’elle avait connaissance de ce qui se préparait par l’OTAN, une alliance militaire multinationale qui reste au service du nouvel ordre mondial inspiré par le Mossad. Un plan qui vise à un nouveau découpage du monde arabe. Mais le plan ne fonctionnera pas en Syrie et certainement pas en Algérie, qui continue de lutter contre les sous-traitants de l’OTAN.

Avec Egalité et Réconciliation

Haut de page