Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour une députée britannique, Israël est une cause majeure de la montée de Daesh (Russia Today)

par Russia Today 23 Juillet 2016, 14:57 Israël Terrorisme EI Collaboration Critique Jenny Tonge Grande-Bretagne

La députée Jenny Tonge lors d'une manifestation contre la guerre de Gaza. © Capture d'écran Twitter @HughJaeger

La députée Jenny Tonge lors d'une manifestation contre la guerre de Gaza. © Capture d'écran Twitter @HughJaeger

Une députée britannique a accusé Israël d’être l’une des causes de la montée du djihadisme dans le monde. Les représentants de la communauté juive britannique ont exigé son exclusion du parti libéral-démocrate.

«Le traitement des Palestiniens par Israël est une cause majeure de la montée de l’extrémisme islamique et de Daesh» a déclaré la parlementaire Jenny Tonge, issue du parti libéral-démocrate. Celle-ci a aussi affirmé que l'Etat juif était en train de produire une génération d'extrémistes violents qui auront une «rancune justifiée» contre Israël et le Royaume-Uni.


En réaction, le conseil des représentants des juifs britanniques – l'équivalent du CRIF français – a demandé au parti son exclusion de la formation politique. C'est «un autre discours outrageant» livré par Jenny Tonge sur le Moyen-Orient, a déclaré la vice-présidente du conseil Marie van der Zyl. «Il est temps que le leader du parti libéral-démocrate Tim Farron l'exclue du parti une fois pour toute», a-elle ajouté.

Jenny Tonge avait déjà dû démissionner de son poste dans le parti après une déclaration sur l'Etat juif qui avait fait scandale en 2012.

«Attention Israël. Israël ne sera pas là pour toujours dans sa forme actuelle», avait-elle déclaré. «Un jour, les Etats-Unis d'Amérique en auront assez de payer 70 milliards de livres chaque année à Israël pour soutenir ce que j'appelle le porte-avion américain au Moyen-Orient. Un jour, le peuple américain dira au lobby pro-israélien aux Etats-Unis : "Cela suffit, Israël perdra son soutien puis récoltera ce qu'il a semé"», avait-elle ajouté.

Haut de page