Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reuters collabore avec les terroristes en les qualifiant de « rebelles » (Moon of Alabama)

par Moon of Alabama 12 Juillet 2016, 19:05 Rebelles Terrorisme Reuters Collaboration Propagande Syrie USA

L’agence de presse britannique Reuters semble avoir des difficultés à distinguer entre les diverses formes de militantisme. Ainsi, il qualifie des terroristes avérés de « rebelles ».

1 juillet 2016: les rebelles syriens reprennent une ville clé dans la province côtière occidentale selon un groupe de suivi et les rebelles

Des insurgés ont pris une ville stratégique aux forces gouvernementales syriennes et à leurs alliés dans la province côtière occidentale de Latakia vendredi, selon un groupe de suivi et les rebelles, dans une avancée rare pour eux dans la région.

Le Front Nusra a annoncé dans un communiqué en ligne qu’une alliance de groupes rebelles islamistes, dont lui-même avait capturé Kansaba et un certain nombre d’autres villages, et saisi plusieurs chars et des canons d’artillerie.

Le Front Nusra est l’organisation d’Al-Qaïda en Syrie. Deux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU appellent tous les membres de l’ONU à « éradiquer » les repaires de l’organisation terroriste.

10 juillet 2016: L’Iran affirme que la présence d’un prince à une réunion des rebelles signifie que les Saoudiens soutiennent le terrorisme

(Reuters) – L’Iran a accusé dimanche l’Arabie saoudite de soutenir le terrorisme après qu’un prince saoudien haut placé, un ancien chef des renseignements, se soit rendu à un rassemblement organisé à Paris par des rebelles iraniens en exil et leur ait dit qu’il voulait que le gouvernement iranien tombe.

Le rassemblement auquel le prince Turki al-Faisal a assisté samedi a été organisé par l’aile politique de l’Organisation des moudjahidines du peuple iranien en exil (OMPI) qui a pour objectif de renverser le gouvernement théocratique d‘Iran mis en place par la révolution islamique de 1979.

Grâce au soutien de l’argent saoudien et à la distribution intensive de pots de vin à Washington les moudjahidines du peuple iraniens (OMPI ou MEK) ont réussi à sortir de la liste américaine des terroristes. Mais cela n’a changé ni leurs objectifs ni leurs méthodes terroristes et ils continuent clairement de mériter cette qualification.

En qualifiant des groupes terroristes avérés et bien implantés de « rebelles », non pas une fois mais deux fois dans un court laps de temps, Reuters trahit sa connivence avec ces groupes. Cela prouve qu’on ne peut pas faire confiance à Reuters pour fournir une information objective.

Haut de page