Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si les réfugiés sans sous ne gagnent pas l'Europe, en revanche, leurs organes y arrivent (Press TV)

par Press TV 6 Juillet 2016, 03:44 Syrie Refugies Trafic d'organes Europe

Le Daily Telegraph a révélé que les migrants qui n'ont pas les moyens de payer les passeurs sont vendus aux trafiquants d'organes.

Un scandale vient d'être divulgué par le Daily Telegraph : un trafiquant d'êtres humains repenti a confié à un responsable italien que les réfugiés qui ne peuvent pas payer leurs passeurs sont vendus pour leurs organes.

Selon la chaîne Al-Alam, un rapport publié aujourd'hui mardi 5 juillet à Rome, capitale de l'Italie, a levé le voile sur cet acte sinistre raconté par un trafiquant érythréen du nom de Noureddine Atta.

Interpellé en 2014 en Italie, selon ce rapport, Atta est le premier témoin étranger à bénéficier de l'immunité judiciaire italienne en échange d'informations sur le trafic d'êtres humains.

La police italienne, en se servant des informations obtenues d'Atta, a pu mettre la main sur plusieurs trafiquants d'êtres humains, de drogue et d'armes.

Le Daily Telegraph a précisé que les migrants qui n'ont pas les moyens de payer leur transit vers l'Europe sont vendus aux trafiquants d'organes 15 000 euros par tête.

Selon le témoignage d'Atta, la grande majorité des trafiquants d'organes sont des Égyptiens, qui revendent les organes des migrants.

La police italienne a démantelé une bande de trafiquants connue sous le nom de Petit Groupe de Rome. Il était composé de 25 Érythréens et de 12 Éthiopiens, assistés par deux Italiens.

Une parfumerie à Rome leur faisait office de chambre d'opération. 1 525 000 euros y ont été découverts.

Haut de page