Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boko Haram parade sur un blindé suisse (Le matin.ch)

par Pascal Schmuck 27 Août 2016, 20:27 Boko Haram Nigeria Trafic d'armes Char Suisse Mowag

Boko Haram parade sur un blindé suisse (Le matin.ch)
Boko Haram parade sur un blindé suisse
Par Pascal Schmuck
Le matin.ch

Boko Haram exhibe souvent un Piranha du groupe Mowag. Pour les partis de gauche c'est une raison de plus pour interdire les exportations d'armes.

Boko Haram aime s'exhiber sur ses vidéos de propagande avec le matériel pris aux armées régulières. Et il est aisé d'y reconnaître un Piranha I 6x6 fabriqué par Mowag, comme le rapporte 20 Minuten.

Selon certaines sources, le chef du groupe, Abubakar Shekau, aime parader à bord d'un Piranha. Mowag a confirmé qu'il s'agissait «très probablement» d'un de ses véhicules livrés à Abuja voici une trentaine d'années. L'armée nigériane possède environ 110 engins fabriqués par l'entreprise de Kreuzlingen.

Risque terroriste pour le GSsA

Pour Lewin Lempert, secrétaire du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), cet exemple montre à quel point les exportations de matériel de guerre sont incontrôlables. «Le danger est extrêmement élevé de voir ces armes tomber dans de mauvaises mains, comme celles de terroristes.»

Si la Suisse veut lutter sérieusement contre la terreur, elle doit agir au niveau des exportations d'armes et les interdire, a ajouté le secrétaire. Un avis que partage la conseillère nationale Chantal Galladé (PS/ZH), membre de la commission de la politique de sécurité. «Il est absurde de prendre des mesures contre la terreur mais de continuer à vendre des armes un peu partout.»

Les partis bourgeois s'insurgent

L'interdiction d'exporter du matériel de guerre est un vieux cheval de bataille des partis de gauche au parlement. Mais ils ont toujours échoué dans les urnes, la dernière fois en 2009. Chantal Galladé ne désarme pas pour autant. «Même les partis bourgeois doivent désormais reconnaître que nous ne pouvons placer les profits au-dessus de l'intégrité.»...

Lire la suite

Haut de page