Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Boris Johnson annonce que la Grande Bretagne va normaliser ses relations avec la Russie (The Independent)

par Laura Hughes 16 Août 2016, 20:07 Grande-Bretagne Russie Boris Johnson Normalisation Relations Diplomatie

Boris Johnson annonce que la Grande Bretagne va normaliser ses relations avec la Russie (The Independent)
Boris Johnson annonce que la Grande Bretagne va normaliser ses relations avec la Russie
Par Laura Hughes
Article original publié dans The Independent

Traduction par Wayan, relu par Cat pour The Saker
Boris Johnson annonce que la Grande Bretagne va normaliser ses relations avec la Russie

La Grande-Bretagne doit « normaliser » ses relations avec la Russie, après des années d’hostilité, a déclaré Boris Johnson, le nouveau ministre des Affaires étrangères du pays.

Sergei Lavrov et le ministre des Affaires étrangères ont parlé au téléphone jeudi et discuté d’une éventuelle normalisation des relations bilatérales.

Le ministère russe des Affaires étrangères a, de son coté, déclaré « Les deux parties ont exprimé l’espoir d’une normalisation dans les relations russo-britanniques et ont souligné la volonté de renforcer le dialogue politique. »

Sergei-Lavrov_2591128b-large_trans++pJliwavx4coWFCaEkEsb3kvxIt-lGGWCWqwLa_RXJU8

Les deux ministres ont également discuté de la lutte contre le terrorisme et de la Syrie au cours de leur première discussion depuis que M. Johnson a pris le poste.

Cela survient seulement quelques jours après que Vladimir Poutine, le président russe, et Theresa May ont tous les deux remis en question l’état actuel des relations russo-britanniques.

Au cours de ce coup de fil, à l’initiative de la Grande-Bretagne selon ce qu’en dit Moscou, les deux dirigeants ont exprimé leur insatisfaction face à l’état actuel de la coopération entre les deux pays, dans le domaine  politique autant qu’économique.

aaputin-large_trans++mSyPFU-zvrvdTu9TlPZCxomcOwbkUBIKrHd5n5LFeDA-large_trans++AYmSrrdOj878EzixWpN8yKTUaNmvCzL_o-E3zPuTID8

Cette annonce par le Kremlin pourrait augurer le début de l’amélioration des relations, qui ont été tendues depuis 2006, date de l’empoisonnement de l’ancien espion Alexandre Litvinenko et la crise en Ukraine, entre autres sujets de discorde.

Le Kremlin a déclaré que M. Poutine et Mme May ont convenu de développer un dialogue entre les organismes de sécurité sur les questions liées à la sécurité de l’aviation, et ont prévu une réunion en face-à-face dans un proche avenir.

Prenant la parole en juillet, M. Poutine a dit qu’il était prêt à établir « un dialogue constructif » avec le nouveau Premier ministre de Grande-Bretagne.

Poutine a montré sa conviction que la préservation et l’augmentation de l’important potentiel de coopération russo-britannique dans divers domaines, qui a été le cas pendant une longue période, est dans l’intérêt fondamental des deux pays.

David Cameron, l’ancien Premier ministre britannique, avait une relation parfois difficile avec M. Poutine et le président russe a apparemment pris plaisir à sa défaite lors du référendum sur l’Union Européenne.

La Russie a dit espérer une meilleure « compréhension » de la part de la Grande-Bretagne post-Brexit, mais a écarté les affirmations soutenant que le résultat du référendum sur l’UE bénéficierait à la politique étrangère de son pays.

Mme May et M. Poutine vont se rencontrer en face-à-face au sommet du G20 le mois prochain en Chine.

Un porte-parole du Foreign Office a déclaré :

« Le ministre des Affaires étrangères a tenu une première conversation au téléphone aujourd’hui avec le ministre russe des Affaires étrangères Lavrov. »

« Le ministre des Affaires étrangères a précisé que, même si nous avons des différences importantes avec la Russie, nous avons besoin de continuer à construire un dialogue constructif sur les questions d’intérêt commun, ainsi que sur les points de désaccord. »

 Ils ont discuté de la Syrie, le ministre des Affaires étrangères exprimant sa profonde préoccupation au sujet de la situation à Alep et soulignant l’urgence humanitaire pour toutes les parties en jeu de mettre un terme aux violations du cessez le feu. 

 Ils ont convenu de faire progresser les discussions à l’Assemblée générale de l’ONU de septembre. 

Laura Hughes

Article original publié dans The Independent

Haut de page