Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans le contexte d'une sévère dénonciation du NYT envers l'administration Obama, les USA retirent des forces spéciales du Yémen

par SLT 20 Août 2016, 21:29 Yemen NYT Medias USA Arabie Saoudite Crimes de guerre Impérialisme Articles de Sam La Touch

Dans le contexte d'une sévère dénonciation du NYT envers l'administration Obama, les USA retirent des forces spéciales du Yémen

Deux informations cruciales se sont succédées ces derniers temps. D'abord celle de l'autorisation de l'administration Obama à des ventes records d'armes à l'Arabie saoudite (révélée par le célèbre Washington Post) puis de la reprise des bombardements saoudiens au Yémen et du massacre des populations civiles yéménites, du bombardement des hôpitaux dont celui de MSF poussant cette ONG a retiré son personnel du nord Yémen. La succession temporelle de ces évènements a poussé le prestigieux New York Times a sortir de son silence et à dénoncer la "complicité" des Etats-Unis dans le "carnage" saoudien réalisé au Yémen depuis un an et demi.

L'éditorial du New York Times particulièrement lu aux Etats-Unis et paru le 17 aout, va même jusqu'à préconiser une suspension des ventes d'armes à l'Arabie saoudite par le Congrès et le retrait par l'administration Obama de l'assistance militaire à la coalition saoudienne au Yémen :

"Le congrès devrait suspendre les ventes d'armes et le Président Obama devrait tranquillement informer Riyad que les États-Unis retireront leur aide cruciale si les Saoudiens n'arrêtent pas de viser des civils et refusent de consentir à négocier la paix..."NYT America Is Complicit in the Carnage in Yemen).

Quant on sait également que sur CNN, le Sénateur Chris Murphy a ouvertement déclaré le 16 aout au sujet des "atrocités saoudiennes" "qu'il y a une empreinte étatsunienne derrière chaque vie civile perdue au Yémen.", il est évident que les médias généralistes U.S ont joué leur rôle (bien que très tardivement, la guerre est en cours depuis un an et demi) en informant leur population sur ce que trame leur gouvernement dans ce pays lointain.

Dans le contexte d'une sévère dénonciation du NYT envers l'administration Obama, les USA retirent des forces spéciales du Yémen

C'est dans ce contexte hautement médiatisé que l'on apprend quelques jours plus tard que les forces spéciales US qui combattent auprès de l'armée saoudienne au Yémen vont se retirer du pays. Bien qu'en fait un certain nombre de conseillers US vont rester sur place et que bon nombre de mercenaires étatsuniens de Blackwater sont toujours en action dans une guerre menée par les pays atlantistes et Israël via leurs supplétifs saoudiens et les autres (les "proxy wars" comme les appellent les anglosaxons)...

Lire :
- Yémen. La coalition saoudienne soutenue par les USA, la Grande-Bretagne, Israël et la France a commis les plus grands crimes de g
uerre en 2015

Même si les articles successifs du Washington Post et du New York Times et l'émission de CNN ont pu influencer le gouvernement étatsunien, nous ne pouvons présumer d'un lien de causalité. Toutefois, on pourrait croire que lorsque des journalistes font leur travail pour informer dignement, cela peut grandement influencer les gouvernements des démocraties. Mais une des morales inverse de l'histoire pourrait être que lorsque des médias se taisent, ils deviennent eux aussi complices du carnage.

En France, peu de médias ont révélé que les forces spéciales françaises combattaient au Yémen au côté de la coalition saoudienne. Par contre on sait que le gouvernement socialiste actuel est un des plus gros vendeurs d'armes du gouvernement saoudien mais cela ne semble pas émouvoir compte tenu du silence des médias sur les crimes de guerre saoudiens au Yémen. Amnesty international avait dénoncé le rôle trouble du chef de guerre français auprès des Saoudiens (Quand Amnesty international demande à François Hollande de suspendre immédiatement les transferts d’armes et les soutiens militaires à l’Arabie saoudite responsable de crimes de guerre au Yémen ) mais cette information avait été peu répertoriée par les médias généralistes et plus particulièrement dans les médias du P.A.F qui observent un coupable silence depuis le début de cette terrible guerre. Oui les médias (le cinquième pouvoir) peuvent sauver des vies en respectant leur devoir d'informer la population quelque soit le conflit en jeu et en révélant les arcanes de ces terribles conflits qui ensanglantent le monde avec objectivité sans à priori idéologique. Enfin, on ose le croire.

Lire :
- Les médias se taisent alors que la coalition saoudienne vient de bombarder un centre pour aveug
les au Yémen


En Grande-Bretagne, dans les même circonstances, Londres avait admis la violation des principes humanitaires par Riyad au Yémen. Auparavant, Londres s'était refusé à reconnaître cette évidence, le gouvernement britannique a du faire amende honorable et ouvrir une enquête. (Londres enquête sur l'usage d'armes britanniques au Yémen (Reuters)

Il faut dire que la chose militaire en France est peu médiatisée et pour cause, ce domaine réservé du Président de la Vème République n'a plus le droit de citer au Parlement depuis 1958. Tellement pratique pour les bouchers !

Haut de page