Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syrie. Les Etats-Unis en guerre contre Assad. Des forces spéciales et des avions de chasse US au côté des troupes kurdes à Hassaka

par SLT 20 Août 2016, 04:44 Hassaka USA Kurdes Syrie Guerre Impérialisme néocolonialisme Articles de Sam La Touch

Syrie. Les Etats-Unis en guerre contre Assad. Des forces spéciales et des avions de chasse US au côté des troupes kurdes à Hassaka

Face à l'avancée des troupes Kurdes à Hassaka qui se sont emparées récemment des bâtiments du gouvernement syrien [1], Damas a immédiatement réagi en bombardement pour la première fois les troupes kurdes [2]. Or nous apprenons par une dépêche de l'AFP [3] que les forces spéciales étatsuniennes conseillent et soutiennent ces forces kurdes prétendues anti-djihadistes (alors que les USA n'ont jamais bombardé leur allié djihadiste d'al-Nosra en Syrie [4-5]). En clair les Etats-Unis sont en guerre en Syrie contre le gouvernement d'Assad et son armée. A présent, le Washington menace d'engager des combats aériens contre les avions de chasse syrien dans le ciel d'Hassaka [3] pour protéger ses forces spéciales au sol et ses alliés kurdes. Une violation totale du droit internationale et du droit étatsunien puisque depuis l'arrivée d'Obama au pouvoir, l'envoi de l'armée US dans un pays ne semble plus être avalisé par le Congrès [6-7] tandis que l'ONU ne joue même plus le rôle de faire valoir et son utilité a été reléguée aux oubliettes. Assistons nous aux Etats-Unis, sous Obama, à une prise du pouvoir totale par le complexe militaro-industriel comme dans la Vème République française où le Parlement n'a pas son mot à dire sur les décisions de l'exécutif aux mains du "Monarque" et de ses conseillers militaires [8-9] ?

Aux dernières nouvelles, selon Fars News Agency [10], les forces armées US comptent installer une base militaire à Hassaka. Les forces kurdes apparaissent de plus en plus comme des forces supplétives de l'armée étatsunienne tout en défendant leur intérêt pour construire leur nouvel état sur les ruines syriennes avec la bénédiction étatsunienne.

Haut de page