Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Ordre Mondial de l’Empire, victime de sa cupidité et de son arrogance (L'Humanisme)

par Oscar Fortin 23 Août 2016, 19:51 USA Empire Impérialisme

Sans refaire l’histoire de tous les empires, nous pouvons reconnaître les causes profondes de l’effondrement du présent Empire, dirigé, économiquement, par les Grandes Familles oligarchiques et, politiquement, par Washington et Israël auxquels s’associent les pays membres de l’OTAN sans oublier le Japon, la Corée du Sud ainsi que les pays de l’Amérique latine qui leur sont encore entièrement soumis. Il aura su tirer profit de la Première Guerre mondiale, puis de la Seconde pour enfin s’imposer au monde tout au long de la guerre froide qui a pris fin avec la disparition de l’URSS.

Ce fut une période où de grandes fortunes sont nées et ont appris à s’imposer à travers des gouvernements dont les dirigeants leur étaient redevables de leurs hautes fonctions. Ce fut également la période où l’Empire a su se présenter comme le grand défenseur des libertés individuelles et du progrès. C’était tout ce qu’il fallait pour qu’il devienne le grand protecteur des peuples et des nations. Si, dans les premiers temps, s’imposait cette image du grand sauveur et promoteur des valeurs humaines de liberté, de justice, de solidarité largement promue par les médias officiels et les institutions religieuses dominantes, ce n’est plus maintenant le cas. Les yeux s’ouvrent et les consciences s’éveillent sur la grande arnaque dont le monde est victime de la part de ces gouvernements soumis aux diktats et intérêts de ces oligarchies ambitionnant la domination du monde. La cupidité et l’arrogance avec lesquelles ils se révèlent de plus en plus leur enlèvent toute crédibilité et en font des ennemis d’Humanité.

L’Église catholique, traditionnellement alliée à ces oligarchies et gouvernements, s’est démarquée récemment par la voix du pape François qui a dénoncé cet Ordre mondial à travers son Exhortation apostolique « Evangelii Gaudium » et sa Lettre encyclique « Laudato si ». Ce dernier dont on se gargarise autant se révèle être un désordre mondial comme rarement en aura connu l’humanité.

Bien avant ces paroles du pape François, beaucoup de peuples et de pays, ont élevé la voix pour dénoncer ce pouvoir impérial, ignorant le droit des peuples et des personnes, pour ne laisser cours qu’à sa cupidité et à son arrogance. Ce fut le cas de l’héroïque peuple cubain, de ceux du Vietnam, du Nicaragua, du Salvador et plus récemment de ceux de Bolivie, de l’Équateur et du Venezuela. Dans tous ces cas, les « sauveurs » de la démocratie se révèlent être des conquérants et des dominateurs sans état d’âme. Les assassinats, la corruption, les manipulations médiatiques, le mensonge, tout est bon pour autant que leurs objectifs de cupidité et de domination soient favorisés.

Les cas de la Libye, de l’Ukraine et de la Syrie demeurent des cas d’espèce qui ne laissent planer aucun doute sur la morale de ceux qui veulent à tout prix sauver l’Empire. Pour se défaire de Kadhafi, amant de son peuple et ennemi de l’Empire, ils n’ont pas hésité à s’emparer de tous les moyens pour en faire un diable et en justifier les bombardements qu’ils ont eu le culot de baptiser « humanitaires ». Ce furent des milliers de morts et de blessés. Plus que tout, ce fut la fin d’un régime qui apportait paix, éducation, santé et solidarité à son peuple et à l’ensemble de l’Afrique. Aujourd’hui, c’est l’anarchie et le désordre le plus complet.

En Ukraine, l’histoire est différente, mais l’objectif demeure le même : renverser un gouvernement pour le remplacer par des marionnettes en vue de prendre le contrôle de l’ensemble du territoire ukrainien y incluant la Crimée. Nous savons ce qui s’est passé : la population de Crimée, d’appartenance russe, n’a pas reconnu ce nouveau gouvernement issu d’un coup d’État et a aussitôt fait un référendum sur son indépendance politique et son rattachement à la République de Russie. Ce fut un oui sans équivoque que la Russie a aussitôt reconnu. D’où la colère de Washington et les sanctions imposées à la Russie.

En Syrie, le drame est tout aussi tragique. En dépit du fait que le gouvernement de Syrie soit démocratique et que son Président ait été élu par son peuple, l’Empire a décidé que ce dernier devait partir. Ce fut le début, en 2011, d’une guerre qui ne cesse de faire des milliers de morts. Les groupes terroristes sont utilisés pour déstabiliser l’actuel gouvernement. La coalition internationale, sous la direction de Washington, ne se préoccupe aucunement du droit international relatif au respect des espaces aérien et territorial. Ils agissent comme s’ils étaient dans leur propre cour. Ils exigent même du Gouvernement syrien de ne pas les attaquer et de les laisser faire ce qu’ils ont décidé de faire. Ils en ont même avisé la Russie. C’est tout le contraire de la Russie, de la Chine, de l’Iran et du Hezbollah qui sont en Syrie à la demande du gouvernement du Président Bachar Al Assad. Cette présence a effectivement pour effet de modifier amplement les plans de la coalition internationale et ceux des terroristes qui agissent en sous-main de ces derniers. La Syrie devient de plus en plus le champ de bataille de ce qui deviendra sans doute l’affrontement majeur entre la coalition sous direction de la Russie et de celle sous la direction de Washington. La réponse à cette mise en garde de Washington contre le gouvernement syrien, tel que mentionné plus haut, peut devenir l’élément détonateur de cette guerre tant désirée par Washington. Poutine aura certainement le dernier mot.

Le premier juillet dernier, le président XI Jinping de la Chine a tenu un discours fort important à l’occasion du 95e anniversaire du Parti communiste chinois. Le contenu de cette intervention est passé inaperçu dans nos médias officiels alors que les déclarations faites marquent un tournant irréversible par rapport à l’Ordre mondial qui régit actuellement l’humanité.

“Le monde est sur le point de changements radicaux. Nous voyons comment l’UE est progressivement en ruine et l’économie américaine s’effondre. Cela finira dans un nouvel ordre mondial. Ainsi, en 10 ans, nous aurons un nouvel ordre mondial qui ne ressemblera en rien à celui de maintenant, et dans lequel la clé sera l’Union de la Russie et de la Chine “,

« L’ordre mondial doit être décidé non pas par un pays ou un petit nombre de pays, mais par un large accord international »

« La Chine préconise que les gens de tous les pays se réunissent pour changer la puissance mondiale, les risques en opportunités, et remplacer la confrontation par la coopération et les monopoles par des offres gagnant-gagnant »,

Les objectifs de la présente guerre ne concernent pas uniquement la protection de certains territoires et gouvernements, mais la mise en place d’un nouvel ordre mondial où chaque peuple, chaque État deviendront de véritables acteurs du destin de notre humanité. Ce sera la fin de ces grandes familles oligarques qui s’imposent par leur pouvoir économique et qui s’asservissent gouvernements, peuples et nations.

Dans l’esprit de la Russie, de la Chine et de tous leurs alliés, l’Humanité n’a d’autres choix que d’avancer vers un monde multipolaire où chaque peuple et chaque nation seront respectés dans leurs droits. Le tout ne se réalisera pas du jour au lendemain, mais les moments que nous vivons marquent la fin, sans retour, de cet Ordre mondial dominé et dirigé par l’Empire. Le Président de la Chine parle d’une période de 10 ans pour que ce Nouvel Ordre Mondial apporte oxygène et paix au devenir de l’Humanité.

Cet Empire, dominé par la cupidité et l’arrogance, ne saurait survivre plus longtemps. Les mensonges, les manipulations, l’interventionnisme tous azimuts n’ont plus leur place dans ce monde aux horizons de justice, de vérité, de solidarité et de respect.

Oscar Fortin

La source originale de cet article est Humanisme

Haut de page