Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parlons des Jeux olympiques ... Yusra Mardini n’a pas fui une « guerre civile » en Syrie (Oriental Review)

par Oriental Review 26 Août 2016, 17:00 JO 2016 Yusra Mardini Syrie

Est-ce que quelqu’un d’autre est aussi bouleversé que je le suis par la nageuse syrienne, Yusra Mardini, qui est reconnue comme réfugiée, et non pas comme une ressortissante syrienne. Et que, si elle gagne une médaille, les membres du Comité olympique ont décidé qu’ils lèveront un drapeau spécial qu’ils ont fait pour les réfugiés, au lieu de son drapeau syrien?

Il semblerait que le Comité olympique veuille cacher que Yusra est devenue une grande nageuse en raison du fait que le gouvernement syrien a financé sa formation. Et maintenant qu’elle connait la réussite – grâce à l’argent syrien – le Comité olympique veut voler la gloire au peuple syrien.

Ce qu’aucun journal, magazine, télévision ou radio ne vous dira, c’est la chose suivante. Yusra Mardini n’a pas fui une guerre civile en Syrie. Il n’y a pas de guerre civile en Syrie. Les Syriens ne se battent pas entre eux. Les Syriens se battent contre des étrangers qui entrent en Syrie surtout par la frontière nord avec la Turquie. Ces combattants sont des pions occidentaux, et sont trop stupides pour se rendre compte qu’ils sont de simples pions. Ils pensent qu’ils établissent un État islamique. Ce qu’ils font réellement, c’est de détruire la Syrie, de sorte que les Occidentaux puissent la diviser et gouverner le pays. Dès que ces pions auront détruit suffisamment la Syrie, leur financement par l’Arabie saoudite – un État fantoche occidental et un ennemi de longue date de la Syrie – se terminera dans la milliseconde. Comme celui du Qatar – un autre État fantoche occidental et rival de longue date de l’Arabie Saoudite.

Les dirigeants saoudiens, eux-mêmes pions américains, veulent détruire la Syrie laïque et le parti Baas laïc, qui est dirigé par le président Bachar al-Assad. Les dirigeants saoudiens ne sont pas élus démocratiquement par le peuple de l’Arabie saoudite, mais sont une famille qui a reçu le pouvoir de gouverner à l’époque de Lawrence d’Arabie, qui voulait « unir les Arabes » afin qu’ils puissent être plus facilement et plus efficacement gouvernés par les Anglais. Aujourd’hui, cette famille saoudienne soutenue par les Britanniques est encore au pouvoir du pays, se faisant appeler royale. Ils sont brutaux, ignorants, des dictateurs arriérés. Et ils sont utiles à l’Occident, principalement à l’Europe et à l’Amérique, afin de continuer à bénéficier du soutien occidental. Ils ne savent rien de l’islam et ont inventé leur propre ensemble de croyances perverties, connues sous le nom de wahhabisme, et affirment que c’est l’islam.

Le wahhabisme n’est pas l’islam. Le wahhabisme est pour les hommes malades qui veulent le viol et l’exploitation des femmes. Tout le monde sait que les Saoudiens ont de l’argent grâce au pétrole… Beaucoup, beaucoup d’argent. Mais ce que tout le monde ne sait pas, c’est qu’ils utilisent leur argent pour établir et financer des écoles wahhabites dans les pays islamiques comme l’Égypte, le Pakistan et l’Afghanistan, ainsi qu’en Europe. De nombreuses mosquées en Europe sont financées par l’Arabie, ce qui signifie qu’ils enseignent un non-sens wahhabite, et appellent cela islam. Les politiciens occidentaux sont bien conscients de ce fait, et que cela continue. Maintenant, nous voyons les résultats des années d’écoles wahhabites en Europe. Des jeunes Européens qui ont assisté à des prêches dans ces mosquées wahhabites − et qui savent qu’ils n’ont pas de perspective et d’avenir dans une Europe raciste et fasciste [Il s’agit de l’avis de l’auteur, NdT] mais qui ne savent rien sur l’islam − se battent en Syrie, tuant des Syriens. Ils ont grandi dans une Europe laïque et lui ont tourné le dos (après que l’Europe leur ait tourné le dos) pour aller détruire la Syrie séculière, là où ils pensent qu’ils vont rétablir un État islamique, rétablir l’ Oumma. La laïcité européenne n’a pas été bonne pour eux, et ils pensent que l’Oumma le sera. Cela cadre bien avec les désirs des dirigeants saoudiens brutaux, qui veulent aussi détruire la laïcité syrienne et la remplacer par leur wahhabisme perverti. Et cela correspond bien à l’Ouest – que ce soit en Amérique ou en Europe – et à leurs plans de mettre les terres et les ressources syriennes aux mains des politiciens de l’Ouest. Les politiciens occidentaux savent que les Américains et les Européens ne veulent plus de colonialisme, d’impérialisme et de soldats morts rentrant à la maison dans des sacs. Donc, ils utilisent ces jeunes migrants découragés, ignorants, pour faire le travail. C’est vraiment un plan brillant.

Quant aux dirigeants du Qatar, ils sont une famille trop corrompue ; de simples pions occidentaux utiles, qui seraient rayés de la carte et ne seraient plus rien, n’était leur combat en Syrie. Comme les Saoudiens, ils ont aussi beaucoup d’argent du pétrole, mais aucun intérêt en Syrie ; leur combat en Syrie est simplement de rivaliser avec leurs grands voisins saoudiens dominateurs – « si vous pouvez le faire, alors nous pouvons » [Pas vraiment, l’enjeu est / était le débouché européen de leur gaz, NdT]. Ils sont comme l’homme avec une petite biteet une grosse voiture. Ils donnent un soutien financier aux Frères musulmans pour une seule raison – pour rivaliser avec le wahhabisme saoudien. Mais les Frères musulmans ne sont pas non plus musulmans. Ils ne sont intéressés que par l’argent et le pouvoir, et ne reculeront devant rien pour l’obtenir. Ils ne sont pas intéressés par l’histoire islamique, l’art islamique, les enseignements islamiques, ou les pays islamiques. Ils veulent seulement de l’argent, de l’argent, et encore de l’argent. Et s’ils doivent tuer pour l’obtenir, et bien, ils vont tuer sans aucun scrupule, même tuer des musulmans, et se dire que c’est l’islam.

Voici comment ces jeunes sont devenus fous. Ces jours-ci, la Turquie est détruite par Erdogan, qui est aussi un partisan des Frères musulmans. Erdogan jouit du soutien de la majorité des Turcs en Turquie non pas à cause de son extrémisme, mais parce qu’il a passé un accord financier avec le diable qui a fait décoller le niveau de vie en Turquie. Erdogan veut aussi détruire la Syrie parce qu’elle est gouvernée par un parti laïc. Il veut les Frères musulmans au pouvoir en Syrie et en Égypte. En Égypte, il a presque obtenu ce qu’il souhaitait, jusqu’à ce que l’armée égyptienne intervienne et se débarrasse de la corruption destructrice des Frères musulmans qui ont régné brièvement sur le pays avec Mohamed Morsi. Si l’armée en Égypte n’avait pas viré Morsi, l’Égypte serait aujourd’hui comme la Turquie.

Yusra Mardini 7

Enfin, un mot sur le statut juridique de notre nageuse olympique syrienne, Yusra. Ce que les journalistes ne vont pas imprimer, ou publier ou dire à la télévision ou à la radio, c’est le fait que Yusra n’a pas reçu le statut de réfugiée par un pays, et n’est donc pas une réfugiée. Ce qui signifie que les membres du Comité olympique n’ont aucune base sur laquelle étiqueter Yusra comme réfugiée. S’ils ne savent pas qu’elle n’a pas le statut de réfugiée, ils ne devraient pas être au Comité olympique en ayant le pouvoir de prendre de telles décisions. Mais je soupçonne qu’ils le savent et ne s’en soucient pas. Pour eux, il s’agit de nier à la Syrie son moment légitime de gloire olympique.

Ce n’est plus seulement du sport, mais maintenant c’est aussi une question politique. Le monde ne doit pas savoir que la Syrie est un kaléidoscope d’ethnies, qui est gouverné avec SUCCÈS par un parti laïque – le parti Baas, dirigé par Bachar al-Assad, et établi par son père, Hafez al-Assad. Le monde ne doit pas savoir que Yusra n’a pas fui son gouvernement, mais qu’elle a été aidée par son gouvernement. Le monde ne doit pas savoir qu’elle n’a pas fui une guerre civile, et qu’il n’y a pas de guerre civile en Syrie. Le monde ne doit pas savoir que Yusra a fui des combattants étrangers dans son pays qui tuent ses compatriotes, des femmes et des enfants. Le monde ne doit pas savoir que Yusra est une Syrienne fière, pas une réfugiée reconnaissante.

Sarah Alard | 15 Aout 2016
Article original: Oriental Review

Source: http://versouvaton.blogspot.fr

Haut de page