Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attaque d'un hôpital au Yémen : MSF accable la coalition saoudienne (AFP)

par AFP 27 Septembre 2016, 20:25 Yemen Crimes de guerre Arabie Saoudite MSF Bombardements

Hollande remet la légion d'honneur au Prince saoudien Neyouf, mars 2016.
Hollande remet la légion d'honneur au Prince saoudien Neyouf, mars 2016.

L'organisation Médecins sans frontières (MSF) a publié mardi les résultats d'une enquête sur un raid aérien contre un hôpital qu'elle soutenait au Yémen, accusant la coalition arabe sous commandement saoudien de s'être livrée à une attaque "injustifiée".

MSF, qui a conduit sa propre enquête, a appelé à "un changement des règles d'engagement" de la coalition "afin d'assurer la sécurité du personnel médical, des patients, des équipements et des infrastructures" médicales au Yémen.

Le raid lancé le 15 août contre l'hôpital d'Abs, dans la province de Hajja (nord) contrôlée par les rebelles chiites Houthis, a fait 19 morts et 24 blessés, provoquant un tollé international. L'aviation de la coalition, qui intervient depuis mars 2015 en soutien au gouvernement yéménite, a multiplié les raids dans les zones tenues par les rebelles...

Lire la suite

Qu'est-ce qu'un crime de guerre ?
Sont communément appelées "crimes de guerre" les violations des Conventions de Genève, adoptées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en 1949. Ces traités internationaux définissent en termes généraux les règles de protection des civils en cas de conflit armé national ou international, le traitement des prisonniers ou celui des blessés. Ces prévisions ont été intégrées au Statut de Rome, le traité fondateur de la Cour pénale internationale (CPI) adopté en juin 1998.

L'article 8 de ce Statut définit plus de 50 exemples de crimes de guerre, dont l'homicide, la torture, les prises d'otages, l'utilisation d'enfants soldats, les déportations illégales, les attaques intentionnelles contre des civils, le pillage ou encore, des attaques intentionnelles contre des missions d'aide humanitaire ou de maintien de la paix.
L'utilisation de gaz, ou d'armes généralement interdites qui peuvent causer "des souffrances inutiles" ou "frapper sans discrimination" - comme des armes à sous-munitions -, sont également des crimes de guerre.

Haut de page