Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Barbouzes, chasseurs d'otages et de primes se font la guerre dans les dunes (Le Canard enchaîné)

par Le Canard enchaîné 8 Septembre 2016, 03:46 Otages DGSE Espion Gadoullet Suisse France Françafrique Articles de Sam La Touch

Barbouzes, chasseurs d'otages et de primes se font la guerre dans les dunes (Le Canard enchaîné)
Barbouzes, chasseurs d'otages et de primes se font la guerre dans les dunes
Le Canard enchaîné, 06.09.16

Un ex de la DGSE se met à table et raconte les bagarres sanglantes entre équipes rivales pour toucher le jackpot.

Non seulement les Français allongent de l'oseille en douce pour libérer leurs otages (tout en jurant qu'ils ne paient jamais de rançon), mais, en plus, ils vont jusqu'à se tirer dessus pour toucher les primes ! "C'est lamentable et absurde" tonne un ancien directeur des Services. L'une de ces bisbilles, violente, oppose depuis des mois Jean-Marc Gadoullet, ex-colonel de la DGSE, à Areva et à Vinci.

Cet ancien du 11ème Choc, qui a roulé sa bosse au Kosovo, a aidé le dictateur (françafricain, Ndlr) Idriss Déby au Tchad et a été décoré par deux chefs d'Etat (Chirac puis Sarko), réclame à ces deux boîtes 3 millions d'euros : son solde de tout compte, estime-t-il, pour la libération des sept otages du site minier d'Arlit, dans le nord du Niger, où ces salariés d'Arlit et d'une filiale de Vinci avaient été enlevés en septembre 2010.

Et le vacarme ne risque pas de faiblir. Le 15 septembre, Gadoullet publie "Agent secret" (Robert Laffont), un livre accusateur. Cette semaine, il porte plainte pour tentative d'assassinat. Il soupçonne une équipe concurrente d'avoir cherché à l'éliminer pour toucher la commission promise aux libérateurs des otages. La somme à de quoi attirer les convoitises. Pour la libération des trois premiers otages d'Arlit, Gadoullet, aurait touché 1,2 millions d'euros sur un compte suisse, soit 10% de la rançon. Un espion qui recourt à la justice pour régler ses comptes, c'est nouveau. Après "espion, lève-toi", "espion, plains-toi ?". ...

Lire la suite dans Le Canard enchaîné.

Haut de page