Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bush 'a aidé Israël à attaquer le Liban' (The Guardian)

par Dan Glaister 12 Septembre 2016, 16:40 Liban Israël USA Bush Colonialisme Impérialisme

Bush 'a aidé Israël à attaquer le Liban' (The Guardian)
Bush 'a aidé Israël à attaquer le Liban'
Par Dan Glaister, à Los Angeles
The Guardian, lundi 14 août 2006
article original : Bush 'helped Israeli attack on Lebanon' 
Traduction : JFG/QuestionsCritiques
C’était il y a dix ans…

 

Le 12 juillet 2006, l’armée israélienne lançait ce qu’elle a qualifié de « deuxième  guerre du Liban » avec pour objectif de liquider  les forces armées du Hezbollah. Ce fut une guerre atroce qui se termina le 14 août. Nous étions à Tel Aviv quand l’armée israélienne bombardait le Liban. Les Israéliens de toute tendances politique que nous avions interrogés approuvaient cette intervention qu’ils considéraient comme légitime. En quoi se justifiait-elle, demandions-nous. Ils n’avaient aucun scrupule à nous répondre : »Parce que le Hezbollah est un Etat dans l’Etat« . L’arrogance d’Israël à l’égard de tous ceux qui résistent à sa domination est inouïe. Malgré la supériorité militaire de l’armée israélienne, ses bombardements continus contre les populations civiles faisant des milliers de victimes, Israël a dû s’avouer vaincu face à la résistance du Hezbollah. Les deux brefs articles ci-dessous peuvent permettre à ceux qui n’ont pas suivi cette guerre dévastatrice de comprendre ce qu’Israël signifie pour tous ses voisins. [Silvia Cattori]

 

 liban 1

Les soldats israéliens quittent le Liban l’été 2006

Bush ‘a aidé Israël à attaquer le Liban

Par Dan Glaister, à Los Angeles

The Guardian, lundi 14 août 2006 – Article original : Bush ‘helped Israeli attack on Lebanon’


Bush_delivers_Middle_East_crisis_statement_w_Rice_Aug_7_2006

Le 7 août 2016 le président Bush déclare que le Hezbollah a perdu la guerre et qu’il y aurait un nouveau pouvoir au sud Liban

Le gouvernement américain était étroitement impliqué dans la préparation de la campagne israélienne au Liban, avant même que le Hezbollah ne capture deux soldats israéliens lors d’une attaque transfrontalière en juillet. Selon un rapport publié hier, des officiels américains et israéliens se sont rencontrés au printemps pour discuter des plans sur la manière de s’attaquer au Hezbollah et de le maîtriser..

Le journaliste d’investigation chevronné, Seymour Hersh, écrit dans le dernier numéro du magazine New Yorker que des officiels du gouvernement israélien ont voyagé aux Etats-Unis en mai pour partager [avec leurs homologues] les plans destinés à attaquer le Hezbollah.

Citant un consultant du gouvernement américain, voici ce que Hersh dit : « Au début de l’été … plusieurs officiels israéliens se sont rendus à Washington, séparément, ‘pour obtenir le feu-vert concernant cette opération de bombardement et pour savoir jusqu’où les Etats-Unis les soutiendraient’. »

Des officiels des gouvernements actuel et précédent ont dit à Hersh que l’action israélienne s’accordait avec le désir de l’administration de réduire la menace de possibles représailles de la part du Hezbollah contre Israël, au cas où les Etats-Unis lanceraient une attaque militaire contre l’Iran.

Ces sources ont déclaré à Hersh : « Une campagne réussie de bombardement par l’Aviation israélienne … pourrait atténuer les préoccupations d’Israël en matière de sécurité et servir aussi de prélude à une attaque préventive potentielle pour détruire les installations nucléaires iraniennes ».

 

liban dahiyeh_july2006

L’aviation israélienne a bombardé en continu des quartiers densément habités au Liban 

Hier, M. Hersh a déclaré à CNN : « Juillet était un prétexte pour une offensive majeure qui avait été préparée en détail depuis longtemps. L’attaque par Israël devait servir de modèle pour l’attaque qu’ils voulaient vraiment entreprendre. Ils voulaient réellement s’en prendre à l’Iran. »

Un consultant du Pentagone, qui n’a pas été nommé, a dit à Hersh : « C’était notre intention, de réduire les capacités du Hezbollah, et, à présent, nous avons quelqu’un d’autre qui le fait ». Les responsables du Département d’Etat et du Pentagone ont nié ce rapport. Un porte-parole du Conseil de Sécurité Nationale a dit à Hersh que « Le gouvernement israélien n’a donné aucune raison à aucun responsable à Washington de penser qu’Israël préparait une attaque ».

Ce n’est pas la première fois que Seymour Hersh fait sortir des affaires majeures. Il fut le premier à écrire sur les abus dans la prison d’Abou Ghraïb et il a écrit abondamment sur les préparatifs de la guerre en Irak. Il s’est fait un nom lorsqu’il découvrit le massacre de My Lai pendant la guerre du Vietnam. Tout dernièrement, il a écrit sur les plans des Etats-Unis concernant l’Iran, soutenant que les forces spéciales avaient déjà été actives dans ce pays.

Haut de page