Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France. La construction médiatique d'un ennemi intérieur et la préparation aux ratonnades

par SLT 9 Septembre 2016, 22:04 Médias Ennemi interieur France Syrie Colonialisme Tentative d'attentat Voile Niqab Articles de Sam La Touch

France. La construction médiatique d'un ennemi intérieur et la préparation aux ratonnades

Depuis trois jours, on assiste dans le P.A.F a un matraquage médiatique ad nauseum autour d'une présumée tentative d'attentat au coeur de Paris réalisée par des femmes djihadistes fraîchement endoctrinées. Plutôt que de la mettre en sourdine pour ne pas affoler la population, les médias à l'unisson avec les forces de police et le gouvernement préfèrent renforcer le sentiment de psychose au sein de la population en ciblant un ennemi intérieur au risque de renforcer les réflexes islamophobes et racistes chez le "commun" des Français. Ainsi sur France 2, l'amalgame entre les femmes djihadistes, les terroristes et le port du voile a été abondamment colporté. Un reportage choc diffusé au JT (09.09.16) de 13h et de 20h de France 2 (idem sur TF1) montre des femmes syriennes en niqab tirant à la kalachnikov et évoque par là même le port du voile des jeunes femmes djihadistes françaises présumées responsables de la tentative d'attentat déjouée par la DGSI. Ainsi dans le JT de France 2 (à 13h et 20h), une journaliste déclare à propos d'une femme djihadiste présumée impliquée dans la tentative d'attentat de Notre dame que "selon certains voisins son comportement change quand elle se met à porter le voile" (JT 20h de France 2, à 20h01, 09.09.16).

La chaîne nationale branchée directement sur l'Elysée ne semble pas lésiner sur les amalgames au risque de susciter un sentiment de rejet et de stigmatisation envers une certaine communauté. Sur TF1 (JT 20h, 09.09.16), on voit un reportage montrant une femme en niqab poussant son bébé dans son landeau et le commentaire en off dit : "parmi elles (les femmes djihadistes) Souad Merah surveillée de près par la police mais qui a quand même réussi à quitter la France en direction de la Syrie". En clair l'image véhiculée par ces médias est que les femmes en niqab (et en filigrane : les femmes voilées) pourraient être des terroristes en puissance voir des bombes ambulantes.

Le seul hic, c'est que ces médias font l'impasse complète sur le financement et le soutien militaire français apportés aux djihadistes libyens durant le règne du chef de guerre Sarkozy puis en Syrie sous son successeur. Pas plus qu'ils n'évoquent le refus des militaires français et étatsuniens de bombarder les groupes terroristes d'Al-Quaïda (Al-Nosra) en Syrie car ils font du "bon boulot" à Alep en luttant contre les troupes d'Assad. Pas plus qu'ils ne s'interrogent sur les liens entre Al-Nosra et l'Etat islamique. Pas plus qu'ils ne semblent se soucier des liens entre François Hollande et l'Arabie saoudite avec en filigrane le soutien apporté de l'Arabie saoudite envers l'EI (Selon "Le Canard", le gouvernement socialiste français protège les pays finançant l'Etat islamique; Sur France info, Gilles Kepel évoque le soutien passé de l'Arabie saoudite à l'Etat islamique et la politique ambigüe de la France. ).

Vous aurez donc compris que cette vision sélective de l'information participe à la construction médiatique d'un ennemi intérieur avec des caractéristiques ethnico-religieuses ciblées et pourrait inciter à la haine certains cerveaux fragiles influencées par cette propagande malsaine. Le cirque colonial français a repris mais s'est-il jamais interrompu ?

MAJ 10.09.16 à 13h35

Haut de page