Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France. Les faux terroristes étaient de vrais militaires (Canard enchaîné)

par Le Canard enchaîné 28 Septembre 2016, 19:13 Saumur Terrorisme Drapeau Daech Armée française France Articles de Sam La Touch

France. Les faux terroristes étaient de vrais militaires (Canard enchaîné)
Les faux terroristes étaient de vrais militaires
Le Canard enchaîné, 28.09.16

Le ministère de l'Intérieur s'est fait une belle frayeur mais ne s'en est pas vanté, de peur de déclencher l'hilarité. Le 21 septembre en fin d'après-midi, panique Place Beauvau : un télégramme "Urgent" informe le cabinet du ministre de la découverte dans la région de Saumur (Maine-et-Loire), d'"un laboratoire clandestin, lié à une activité terroriste islamiste", planqué dans une église en partie désaffectée mais toujours utilisée par des catholiques traditionalistes. Jésus, Marie, Joseph !


Alertés par des riverains que le manège de drôles de paroissiens intriguait, les poulets déboulent. Dans leur rapport, les fonctionnaires décrivent ainsi l'aménagement du lieu saint : "la présence à l'entrée de la grotte d'un générateur, d'un système d'éclairage". A l'intérieur, "une salle de propagande avec caméra sur trépied, ordinateur portable, un coin cuisine, un lit de camp". Et encore "de la documentation de propagande islamiste et une représentation d'un drapeau de Daech". Les policiers s'inquiètent tout particulièrement de la "présence d'une forme allongée à terre vêtue d'une combinaison de protection avec masque à gaz" ainsi que d'"un autre masque à gaz accroché au mur avec derrière un rideau plastifié transparent".


Dès que l'info remonte, c'est le branle-bas de combat. Un périmètre de sécurité est instauré. Des démineurs de Nantes sont appelés à la rescousse, tandis que le procureur et le sous-préfet de Saumur en personne se rendent sur place, escortés par le directeur départemental de la sécurité publique et son homologue de la police judiciaire. Ne manquait plus que la cavalerie !

Alors que le service est sur le point d'arriver, tout ce beau monde apprend, stupéfait, qu'il s'agissait en fait d'un exercice organisé par le Centre inter-armées de défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique. Ce sont des militaires qui ont tout bricolé dans leur coin, jusqu'au drapeau de Daech, sans jamais prévenir quiconque à la préfecture, dans les services de police ou au parquet. On imagine la scène si l'intervention policière avait eu lieu alors que les troufions étaient en plein exercice à l'intérieur de l'église...

Le proc de Saumur a fait saisir tout le matériel et a ordonné que les militaires soient interrogés. La Grande Muette va-t-elle parler ?

Haut de page