Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La coalition franco-étatsunienne s'est-elle transformée en flotte aérienne de l'Etat islamique en Syrie à Deir ez-Zor?

par SLT 30 Septembre 2016, 08:09 Deir ez-Zor Syrie Bombardements USA France EI Collaboration Terrorisme Impérialisme Articles de Sam La Touch

La coalition franco-étatsunienne s'est-elle transformée en flotte aérienne de l'Etat islamique en Syrie à Deir ez-Zor?

C'est la question que l'on est en droit de se poser suite aux bombardements de la coalition étatsunienne (France, Grande-Bretagne, Arabie saoudite, Qatar, Israël, Turquie) sur les positions de l'armée syrienne qui ont fait 90 morts et des centaines de blessés parmi les soldats syriens tandis que l'Etat islamique (EI) en profitait pour lancer un assaut terrestre qui a été arrêté in extremis par le bombardement des forces aériennes russes. Pour OLJ, la stratégie de la coalition étatsunienne vise à maintenir l’EI à Deir ez-Zor pour assurer une victoire de la coalition U.S à Mossoul :

"Premièrement, des sources militaires et le communiqué du porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, confirment que les quatre raids ont été effectués par deux avions militaires antitanks A-10 et deux chasseurs F-16 dotés de mitrailleuses lourdes avec pour objectif de détruire les fortifications de l'armée syrienne dans ces zones. Deuxièmement, ces bombardements ne visaient pas une cible mobile, mais une position fixe tenue par l'armée syrienne au vu et au su de tous dans une zone où seuls deux acteurs sont impliqués sur le terrain : l'armée syrienne et l'État islamique. Par ailleurs, comme le relève le spécialiste Fabrice Balanche dans son analyse de la situation, « le mont Tubar subissait, au moment des frappes américaines, une attaque de l'EI. Mais il n'était pas prévu que l'aviation de la coalition vienne prêter main forte à l'armée syrienne. Elle ne l'a effectivement jamais fait puisqu'elle s'est toujours abstenue de bombarder l'EI dans la périphérie de Deir ez-Zor »." (Maintenir l’EI à Deir ez-Zor pour une victoire à Mossoul L'Orient Le Jour).

Plus récemment, hier précisément, la même coalition a bombardé systématiquement deux ponts dans la banlieue de Deir ez-Zor. Selon Tasnim, les avions de la coalition internationale sensées lutter contre l'EI, dirigée par les États-Unis, ont bombardé jeudi le pont de la ville d'al-Ashara, dans la banlieue est de Deir ez-Zor. Le pont a été détruit par ce raid aérien. Mercredi, la coalition internationale avait bombardé le pont de la ville de Mayadin. Ces informations ont été confirmées par Reuters.

Selon Press TV, l'objectif des États-Unis est d'isoler les villes et les villages situés aux alentours de Deir ez-Zor, afin d'empêcher la progression des unités de l'armée syrienne vers cette ville contrôlée par l'EI.

Alors que fait le chef de guerre français dans cette galère atlantiste où les forces aériennes étatsuniennes en viennent de facto à protéger les forces de l'EI et la ville de Deir ez-Zor assiégé par l'armée syrienne ? L'aviation française participe-t-elle aux raids de la coalition étatsunienne qui contribue à soutenir l'Etat islamique en prétextant le combattre ?

Haut de page