Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour CNN, les membres d’Al-Qaïda sont des « héros » (Gearoidocolmain)

par Gearoïd Colmain 13 Septembre 2016, 17:39 CNN Al-Quaïda Terrorisme Collaboration USA Impérialisme Médias

Pour CNN, les membres d’Al-Qaïda sont des « héros » (Gearoidocolmain)
Pour CNN, les membres d’Al-Qaïda sont des « héros »
Par Gearoïd Colmain | 8 septembre 2016
Gearoïd O Colmain est un journaliste et politologue irlandais travaillant à Paris.
Article original: http://www.gearoidocolmain.org/cnn-says-al-qaeda-heroes/
Gearoidocolmain

Lu sur ASI 
Pour CNN, les membres d’Al-Qaïda sont des « héros » (Gearoidocolmain)

 


Dans une interview avec Charlie Rose du 10 août 2016, la « super correspondante » de CNN au Moyen-Orient, Clarissa Ward, a déclaré que les membres du groupe terroriste affilié à Al-Qaïda,  Jabat Al Nostra (maintenant appelé Jabat Fatah Al-Sham), étaient les seuls « héros » dans cette guerre improprement appelée « guerre civile. »

« Vous comprenez, Charlie », a-t-elle dit, « que même si certains de ces groupes extrémistes ne sont pas très populaires auprès des civils vivant dans les zones contrôlées par les rebelles, ce sont également des gens qui malheureusement sont apparus comme des soi-disant héros parce que leur intervention a comblé un vide. Le fait est que, dans ces zones contrôlées par les rebelles, les groupes islamistes sont une force d’une importance prépondérante. Si les Etats-Unis décidaient à présent de s’allier avec la Russie pour éradiquer les groupes les plus extrémistes, cette décision serait très mal perçue par le peuple syrien, qui ne verrait pas du tout cette action comme une aide. »

Ce n’est pas la première fois qu’une personnalité connue des chaînes de télévision soutient publiquement les groupes terroristes. Depuis l’invasion de la Syrie en 2011 par des mercenaires étrangers – soutenus par les Etats-Unis, l’OTAN et Israël – dans le but de détruire ce pays pour servir leurs intérêts géostratégiques, les groupes terroristes sont systématiquement présentés par la presse occidentale comme des « rebelles modérés ».

Lorsqu’il lui a été demandé si le groupe Jabat Fatah Al-Sham a vraiment rompu ses liens avec Al-Qaïda, Ward répond que c’est improbable dans la mesure où leurs récentes vidéos font l’éloge de Ben Laden et d’Ayam Al-Zawahiri. Mais cela ne l’empêche pas de plaider en faveur d’un soutien américain aux groupes terroristes, puisque, selon elle, le Hezbollah libanais qui soutient Assad, est un groupe « terroriste ».

Ainsi, en pleine bataille d’Alep, qui est par son importance la seconde ville de Syrie, les terroristes sont de nouveaux étiquetés comme des « héros » par ceux qui tirent les ficelles.

Le Hezbollah a été créé au Liban en 1982 après l’invasion du pays par Israël. Cette organisation participe pleinement au processus électoral et démocratique et respecte les droits politiques de tous les citoyens libanais. Insinuer que deux Etats de droits [Syrie et Liban] et une organisation démocratique [Hezbollah] dont la résistance contre une politique coloniale est légitime, sont l’équivalent d’une bande de coupeurs de têtes et de bandits à la solde de régimes rétrogrades tels que l’Arabie Saoudite, ne fait que mettre en évidence la faillite morale de l’alliance militaire occidentale et de ses agences de désinformation.

Les Etats-Unis qui sont à l’origine d’Al-Qaïda – un fait reconnu par Hillary Clinton – sont les marionnettes de ces escadrons de la mort qui infestent la Syrie depuis mars 2011. L’allégation selon laquelle un « soulèvement spontané » contre un régime « anti-démocratique » a été réprimé par celui-ci avec violence, est le gros mensonge qui a permis de déclencher la guerre en Syrie.

Le gouvernement syrien n’a pas réprimé des manifestations « pacifiques ». J’ai séjourné en Syrie deux semaines après le déclenchement des troubles en 2011. J’ai pu être témoin de plusieurs manifestations à Karfanbel à l’extérieur de Damas. Les forces de police syriennes s’y sont comportées d’une façon très professionnelle et ordonnée. Le 15 mars, à Deraa, dans le sud du pays, des snipers ont ouvert le feu, tuant plusieurs policiers et manifestants. Ces snipers étaient à la solde des Frères musulmans. La presse occidentale n’a fait aucune enquête pour expliquer l’origine de la violence en Syrie. Le gouvernement syrien a été blâmé pour avoir réprimé des « manifestants pacifiques ». Des organisations humanitaires telles que Amnesty International, Human Rights Watch et, par la suite, White Helmets, ont joué un rôle déterminant dans la propagation de tous ces mensonges et de cette désinformation qui masquent les agissements criminels des groupes terroristes en Syrie.

Seuls les imbéciles, et ceux qui ne veulent rien savoir, peuvent continuer d’ignorer le rôle que jouent les Etats-Unis, l’OTAN et Israël dans la destruction de l’Etat syrien. Depuis l’apparition sur le théâtre des opérations, en 2014, de l’Etat islamique (anciennement appelé Etat Islamique en Irak et au Levant), l’intensité du conflit s’est accentuée. L’EI – cette autre création des Etats-Unis – a servi de prétexte pour déclencher une campagne de frappes aériennes contre la Syrie, quand il s’est avéré que les mensonges et la propagande hostile au pays ne suffisaient pas pour justifier le lancement de bombardements intensifs contre l’Etat syrien.

En 2012, la « super correspondante » de CNN, Clarissa Ward, était en mission à Alep. Au cours de  son « reportage » dans cette ville autrefois moderne, laïque et cosmopolite – et maintenant sous l’emprise d’escadrons de la mort wahhabites soutenus par les Etats-Unis – elle portait le tchador. Un fait mis en avant par CNN, comme une preuve de la grandeur de cette porte-parole du terrorisme et du génocide !

Clarissa Ward3 Clarissa Ward2

Avant cette occupation soutenue par l’Occident, les femmes syriennes s’habillaient comme elles le voulaient dans un Etat qui promouvait la laïcité et l’absence d’emblèmes religieux dans la vie publique. Madame Ward n’est pas qu’une menteuse éhontée ; si les Principes de Nuremberg sur l’éthique des journalistes de guerre lui étaient appliqués dans le cadre d’un tribunal, elle ferait l’objet de poursuites pour crimes de guerres et crimes contre l’humanité.

Les mêmes grosses chaines médiatiques telles que CNN, qui expliquent à leurs auditeurs que leurs libertés doivent être restreintes pour gagner la guerre contre le terrorisme islamiste, décrivent ouvertement et sans vergogne ces mêmes terroristes qui commettent des atrocités en Syrie comme des « héros ».

Le 11 septembre, chaque année, les mêmes agences évoquent à votre attention  la « menace » du groupe Al-Qaïda et les « héros » qui le combattent. Elles ne vous diront jamais qui sont les véritables héros :  à savoir ces Syriens et Syriennes qui défendent leur pays contre les envahisseurs étrangers qui se rassemblent pacifiquement dans des jardins publics en brandissant le drapeau de la République arabe syrienne et en acclamant celui qu’ils considèrent comme un patriote loyal et incorruptible, le docteur Bashar al-Assad. Des héros animés par l’amour et non la haine.

Pour comprendre pourquoi il y a une guerre effroyable en Syrie, il vous suffit d’écouter ce que des gens haineux tels que Clarissa Ward disent. Clarissa Ward vous a dit que les « rebelles » syriens sont des terroristes et que les terroristes se transforment en héros quand ils servent les intérêts US.

Comprenez-vous mieux cela maintenant ?

 

Haut de page