Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

24 octobre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie. Il y a seulement deux options soit c'est Assad soit c'est Al-Nosra qui gouverne à Damas (Southfront)

par Southfront 24 Octobre 2016, 17:56 Rapport de guerre Alep Assad Syrie Al-Nosra Terrorisme Turquie Russie Articles de Sam La Touch

24 octobre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie. Il y a seulement deux options soit c'est Assad soit c'est Al-Nosra qui gouverne à Damas
Article originel : Syrian War Report – October 24, 2016: Only Options Are Assad in Damascus or Al-Nusra in Damascus
Southfront

Le 22 octobre, les heurts ont repris entre les forces du gouvernement syrien et la coalition de miliciens dirigée par Al-Nosra dans la ville d'Alep. Les jours suivants, de lourds heurts ont été rapportés dans les voisinages du sud d'Alep - à Amiriyah, à Scheik Saeed et dans la zone de logements HLM 1070 - et dans la campagne du sud d'Alep.

Les raids aériens ont été rapportés à l'intérieur et à l'extérieur d'Alep depuis le 21 octobre. Selon des sources locales, les forces aériennes russes et l'armée de l'air syrienne ont bombardé des voies d'approvisionnement d'Al-Nosra au sud-ouest de la ville. Un certain nombre de raids aériens a été aussi effectué à l'intérieur d'Alep, selon des sources proches des miliciens rebelles.

L'armée syrienne, le Hezbollah libanais et le Hezbollah Harakat Al-Nujaba (une milice pro-gouvernementale irakienne) a déployé jusqu'à 4.000 combattants dans la zone d'Alep durant le cessez-le-feu.


Al-Nosra et la prétendue 'armée syrienne libre' (ASL) ont de plus déployé environ 1.500 combattants, plus de 10 unités d'équipement militaire lourd et environ 20 véhicules équipés de mitrailleuses et de mortiers. L'effectif total des forces terroristes à l'extérieur de la ville d'Alep est d'environ 12.000 combattants. Le Ministère de la défense russe a informé que les terroristes ont reçu des armes supplémentaires et de l'équipement militaire, y compris des systèmes de missile antiaériens portables (MANPADS) et maintenant ils préparent à attaquer les forces gouvernementales vers le Sud-Ouest.

L'armée syrienne a décidé de contrer cette menace durant une opération récente dans la même zone, prenant le contrôle du bataillon de défense aérien au sud de Mushrifah. Environ 30 terroristes ont été tués dans les heurts. Le but stratégique de l'opération est de prendre Khan Kuman qui est la base avancée de la coalition de miliciens menée par Al-Nosra.

 

"Toute la Syrie doit être "libérée", a annoncé le porte-parole de président russe Vladimir Poutine. "Il y a juste deux options soit : Assad est en place à Damas soit Al-Nusra est en place à Damas," a déclaré Dmitry Peskov. La déclaration est venue le jour de la reprise de la bataille pour Alep et a suivi les déclarations du Département d'Etat US confirmant que la coalition menée par les États-Unis n'allait pas se battre contre le groupe terroriste de Jabhat Al-Nosra parce que ce n'était pas 'l'objectif' en Syrie.

Une alliance de groupes de miliciens soutenus par les Turcs qui opèrent sous l'armée syrienne libre (ASL) continue ses tentatives pour casser les lignes de défense des miliciens kurdes de l'YPG dans la partie du nord de la province. L'avance de l'ASL sur les villages contrôlés par l'YPG de Scheik Isa, Harbul, Hasiyah est soutenue par les chars de bataille des forces armées turques et par l'artillerie. Il y a aussi des rapports de soldats turques incorporés avec des miliciens de l'ASL sur la ligne de front. Durant le week-end, l'YPG a été forcé de reculer sur ses lignes précédentes à l'ouest de Hawsh. Plus de 10 chars d'assaut turques sont arrivés dans la ville de Marea pour participer à de nouveaux heurts avec l'YPG. L'armée turque masse aussi des équipements militaires à l'ouest d'Al-Bab, pour avancer sur cette ville contrôlée par l'Etat islamique (EI).

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a prétendu que la ville syrienne d'Alep et la ville irakienne de Mossoul appartenaient aux Turcs, parlant durant une cérémonie d'ouverture, le 23 octobre, pour une institution éducative à la Bourse. Erdogan a comparé la façon que les Syriens et les Irakiens ont été chassés de leurs maisons à cause de l'État Islamique auto-proclamé à la façon dont les Turcs ont été une fois chassés de leurs villes. Le discours indique qu'Ankara envisage de continuer son expansion militaire en Syrie et en Irak.

L'armée de l'air syrienne a conduit une série de raids aériens sur des terroristes de l'EI près de la ville de Deir Ezzor, le 23 octobre. Les raids aériens ont eu lieu près du point de contrôle de Panorama et de l'aéroport militaire de Deir Ezzor et ont abouti à la mort de 50 terroristes de l'EI.

Au moins 14 miliciens ont été tués par l'armée syrienne après avoir lancé une attaque sur la ville de Jobar, à l'est de Damas. Les miliciens ont utilisé des tunnels souterrains pour s'approcher des zones contrôlées par le gouvernement, mais ont été repoussés.

24 octobre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie. Il y a seulement deux options soit c'est Assad soit c'est Al-Nosra qui gouverne à Damas (Southfront)

Haut de page