Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un e-mail privé piraté, Hillary Clinton constate le financement des terroristes de l'EI et d'Al-Quaïda par l'Arabie saoudite et le Qatar (The Intercept)

par The Intercept 15 Octobre 2016, 17:26 E-mail Hillary Clinton Terrorisme Arabie Saoudite USA Collaboration Syrie EI Impérialisme Articles de Sam La Touch

Photo: Brendan Smialowski/AFP/Getty Images

Photo: Brendan Smialowski/AFP/Getty Images

L'Arabie Saoudite et les États-Unis ont maintenu leur alliance pendant sept décennies malgré des désaccords sur les prix du pétrole, Israël et, plus récemment, sur le rapprochement de l'administration Obama avec l'Iran.

D'après un courrier électronique datant de 2014 écrit par Hillary Clinton à John Podesta, son président de campagne actuel et publié par WikiLeaks, il y a eu des tensions sérieuses sur le rôle de l'Arabie Saoudite dans le conflit en Syrie. Au milieu d'une vue d'ensemble sur neuf points de stratégie étatsunienne au Moyen-Orient, Clinton a écrit :

"… nous devons utiliser nos ressources d'intelligence diplomatiques et traditionnels pour mener une pression sur les gouvernements du Qatar et de l'Arabie Saoudite, qui fournit le support financier et logistique clandestin à l'Etat islamique (EI) ainsi qu'à d'autres groupes de Sunnite radicaux dans la région."

 

Les commentaires privés de Clinton diffèrent de la ligne publique prise par les membres de l'administration Obama. En parlant au Mémorial du 11/9 et au Musée à New York, John Brennan, le directeur de la C.I.A., a récemment présenté les Saoudiens comme "notre tout meilleur partenaire du contre-terrorisme  à l'échelle mondiale." Le mois dernier, Obama, qui a il y a longtemps mentionné l'Arabie Saoudite comme un "soit disant" allié, a agi pour protéger le gouvernement saoudien du litige concernant le 11/9 en mettant un veto à la Justice Contre les Soutiens d'acte de terrorisme, qui permettrait aux victimes du 11/9 de poursuivre en justice le gouvernement saoudien pour les dommages subis devant la cour fédérale étatsunienne. Le congrès a outrepassé le veto d'Obama, laissant la porte ouverte à un procès futur contre l'Arabie Saoudite.

 

Les États-Unis ont ses raisons d'entretenir l'alliance saoudienne. Le pays produit 13% du pétrole mondial et tient 117 milliards de $ de dette étatsunienne. Pendant les deux mandats présidentiels d'Obama, l'Arabie Saoudite a dépensé plus de 50 milliards de $ en achat d'armes fabriquées aux États-Unis, beaucoup plus que pendant les mandats du président George W. Bush fils, et les États-Unis ont approuvé des accords valant 65 milliards de $...

 

 

 

 

 

 

 

Source :
- The Intercept Hillary Clinton Acknowledges Saudi Terror Financing in Hacked Email, Hinting at Tougher Approach
Dans un e-mail privé piraté, Hillary Clinton constate le financement des terroristes de l'EI et d'Al-Quaïda par l'Arabie saoudite et le Qatar (The Intercept)

Haut de page