Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Ecologistes, tendance ultra droite » : plongée dans l’Amérique profonde qui vote Donald Trump (Bastamag)

par Arlie Hochschild 29 Octobre 2016, 23:19 Donald Trump Ultra droite Ecologie Elections USA

 

Pourquoi les États américains les plus pollués sont ceux qui votent pour les Républicains ? Pourquoi les citoyens directement confrontés à des désastres écologiques vont-ils voter Donald Trump, le candidat qui veut supprimer les régulations environnementales ? La sociologue Arlie Hochschild a mené l’enquête pendant cinq ans, sur les terres de Louisiane, un des États les plus pauvres et les plus conservateurs des États-Unis. Son ouvrage, Étrangers dans leur propre pays : Colère et deuil au sein de la droite américaine, est une plongée dans le monde des électeurs de Trump. Rencontre avec un « écologiste version Tea Party » : sa fierté blessée, ses contradictions, sa vision du monde et ses convictions antagonistes.

Parfois, il faut aller loin, très loin de chez soi pour découvrir des vérités qui vous touchent de très près. Ces cinq dernières années, c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai quitté mon domicile à Berkeley, en Californie, ville symbole du libéralisme américain, pour parcourir les bayous de Louisiane acquis au Tea Party et y découvrir une autre Amérique – une Amérique qui, comme la candidature de Donald Trump le démontre amplement, ne pourrait pas être plus proche de nous tous. Voici une parabole véridique, issue de ces voyages, à propos d’un homme que j’ai fini par admirer et qui incarne à merveille les contradictions de notre monde si « trumpien ».

Accompagnez moi donc alors que je vire à droite dans Gumbo Street, puis à gauche vers Jambalaya, que je dépasse Sauce Piquant Lane et, dispersant un groupe de chats sauvages, je gare mon véhicule sur Crawfish Street, en face d’une maison en bois jaune, au bord d’un cours d’eau donnant dans Bayou Corne, en Louisiane. La rue est déserte, les pelouses n’ont pas été tondues depuis longtemps, et les branches de mandarinier et de pamplemoussier penchent sous le poids des fruits non cueillis. Mike Schaff, un homme grand et costaud, atteint d’un début de calvitie, portant un T-shirt rayé orange et rouge, des jeans et des baskets, s’approche de moi. Il porte des lunettes à monture brune et me salue chaleureusement...

 

Lire la suite

Haut de page