Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FMI: l'économie saoudienne est en chute libre (Press TV)

par Press TV 27 Octobre 2016, 16:02 FMI Arabie Saoudite Crise Economie Chute

 

Le ministre saoudien des Finances Ibrahim al-Assaf, lors d'une conférence à Riyad, le 3 mai 2016. AFP
Le ministre saoudien des Finances Ibrahim al-Assaf, lors d'une conférence à Riyad, le 3 mai 2016. AFP

Le fonds monétaire international, FMI, a de nouveau averti les autorités saoudiennes sur leur économie en chute libre.

Le FMI appelle le pays à plus de réformes et d’initiatives pour trouver de nouveaux revenus. L’Arabie Saoudite est aujourd’hui confrontée à de graves problèmes financiers, a précisé le FMI.

Cité par l’agence IRNA, Christine Lagarde, directrice générale du FMI, a souligné à l’issue d’une rencontre avec les hautes autorités saoudiennes que Riyad doit toujours garder le cap de la réduction des dépenses pour financer son déficit budgétaire.

Les Saoudiens doivent diversifier leur économie pour ne plus être dépendants des revenus pétroliers. La directrice du FMI a mis en garde les autorités saoudiennes contre un PIB du pays chuté de façon colossale pour dire que Riyad doit adopter sans tarder des mesures immédiates.

S’exprimant par ailleurs devant les journalistes, le ministre saoudien des finances, Ibrahim al-Assaf, a assuré que Riyad ne se contentera pas de ses bons du trésor et adoptera de nouvelles mesures.

Le FMI a de même annoncé dans son rapport que la baisse des prix du pétrole mettra à mal les pays exportateurs.

Toujours selon ce rapport, le FMI prévoit que la forte baisse des prix du pétrole confrontera les pays exportateurs des régions du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord, dont l’Irak, l’Arabie Saoudite et la Libye, à de sérieuses crises économiques.

« Dans 5 ans, leurs réserves en devise touchent à sa fin » prévient-il.

S’agissant d’autre pays arabe du golfe Persique, dont l’économie est dépendante du pétrole, tel le Koweït, le Qatar et les Emirats arabes unis,  le FMI a affirmé qu’ils ont réussi, en adoptant des réformes économiques, à diminuer leur dépendance de la manne pétrolière et à augmenter ainsi leurs réserves en pétrole.

Quant à l’Arabie, Riyad n’arrivera pas équilibrer son budget sans l'austérité et cela pour une période de 5 ans.

L'Arabie saoudite projette un déficit budgétaire de 13%. Une situation d’ailleurs améliorée par rapport à l’année dernière avec un déficit de 15.9%.

 La chute du prix du pétrole a entraîné la réduction des recettes de l’Arabie. Son budget a affiché un déficit record en 2015. En déficit, l’Arabie est désormais contrainte à l’austérité. 

Haut de page