Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Silence médiatique sur la mission des militaires français en partance pour la Libye dont l'avion s'est crashé à Malte.

par SLT 27 Octobre 2016, 13:03 Crash Malte Armée française DGSE Libye Mission Haftar France Françafrique Articles de Sam La Touch

L'information a été traitée mais de manière lapidaire par les médias. Les décès, le 24 octobre, de cinq Français : 3 agents de la DGSE du ministère de la Défense et deux contractants d'une compagnie aérienne n'a pas fait les titres des JT du P.A.F du même jour (hormis au JT de 20h de France 2 mais sur un mode mineur).

Même le Canard enchaîné est aux arrêts de rigueur avec un court article dans son édition du 25 octobre intitulé "La DGSE se prend une veste" :

"Il y a décidément des semaines pourries, même pour les barbouzes. Malgré une série de mensonges, il a fallu, le 25 octobre, que la DGSE passe aux aveux et reconnaisse que trois de ses agents avaient bel et bien trouvé la mort lors du crash d'un avion dans l'île de Malte....".

Nous n'en apprendrons pas plus sur cette étrange expédition militaire selon les JTs de TF1 et France 2.  Il n'est pas évident pour les journalistes de se risquer à empiéter sur le domaine sanctuarisé de l'exécutif français et d'investiguer plus en profondeur sur ce qu'était la mission de ces militaires de la DGSE, et ce que transportait cet avion. Il y a visiblement un secret-défense que la majorité des médias comme de coutume respecte le petit doigt sur la couture du pantalon.

La question qui reste en suspend est de savoir si cet avion était vraiment en partance pour la Libye comme cela a été évoqué sporadiquement (JT de France 2 et TF1) et si tel était le cas, si leur mission consistait à soutenir et conseiller les troupes du général Haftar soutenu par la CIA contre le gouvernement d'union nationale de la Libye que la France est censée soutenir officiellement ?

Selon Médiapart, plusieurs officiers français sont engagés dans une guerre qui ne dit pas son nom en Libye. "Plusieurs y sont même morts en juillet". "Officiellement encore, la France soutient le gouvernement d’union nationale à Tripoli. Mais elle apporte son appui discret, par le biais de renseignements et de conseillers militaires français, au général Haftar qui le conteste, depuis son bastion de Benghazi, à l’est du pays." (Libye: la France mène un double jeu dangereux).



Alors qu'allait donc faire cet avion en Libye si telle était sa destination ? On comprendrait alors mieux l'embarras du ministère de la défense.

Silence médiatique sur la mission des militaires français en partance pour la Libye dont l'avion s'est crashé à Malte.

Haut de page