Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Watergate au Gabon : ce que révèlent les écoutes ordonnées par Bongo (JDD)

par JDD 2 Octobre 2016, 23:38 Ali Bongo Gabon Elections Trucage Ecoutes Observateurs de l'UE Françafrique

Ali Bongo votant lors de l'élection du 27 août. (Reuters)
Ali Bongo votant lors de l'élection du 27 août. (Reuters)

Le JDD révèle dimanche que les services secrets d’Ali Bongo ont écouté les observateurs chargés par l’Union européenne de veiller à la régularité de l’élection présidentielle. Voici ce que contiennent ces enregistrements.

Sur écoute pendant un mois

Le JDD de dimanche révèle une vingtaine d'enregistrements clandestins ordonnés par Ali Bongo, un échantillon puisé dans un ensemble certainement plus vaste, qui dévoilent l'existence de ce Watergate gabonais. Entre le 27 août, date de l'élection, et le 23 septembre, jour de la proclamation des résultats, les services secrets du président gabonais savaient tout des faits et gestes des observateurs de l’Union européenne, mais aussi de leur conviction : l'élection a été truquée.

Lire l'enquête complète : Comment Bongo a espionné les émissaires de l'Europe

La principale cible des services gabonais s'appelle Pierre B. Cet ancien militaire a été nommé responsable de la sécurité de la délégation européenne, dont l'eurodéputée bulgare Mariya Gabriel a pris la tête. À l'invitation du Gabon, les premiers analystes sont arrivés à Libreville le 12 juillet. Début août, 22 observateurs sont déployés dans les neuf provinces du pays, bientôt rejoints par 22 autres. Au total, une soixantaine de délégués ont été dépêchés.

Si en conférence de presse, quelques jours après l'élection, l’Union européenne a admis que "les conditions du vote et la conduite du dépouillement ont été jugées satisfaisantes" dans la majorité des provinces, il n'en est rien en ce qui concerne le Haut-Ogooué, le fief de Bongo. "Là-bas, nos observateurs ont été sortis au moment des opérations de dépouillement", précise au JDD un membre de la mission européenne. Après le scrutin, les jours passent et l'annonce des résultats se fait attendre. "Bongo sait qu'il a perdu, mais comment il va faire pour annoncer qu'il a gagné?", plaisante Jean-Jacques, un des membres de la mission placés sur écoute. En clair, les observateurs européens penchent pour une défaite d'Ali Bongo et redoutent une manipulation à venir...

Lire la suite

Haut de page