Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Erdogan et Poutine discutent de la Syrie alors que les rebelles soutenus par les Turcs avancent sur Al-Bab (Reuters)

par Reuters 26 Novembre 2016, 06:18 Syrie Poutine Erdogan Tension Diplomatie Armée syrienne Armée turque Kurdes Articles de Sam La Touch

Le président turc Tayyip Erdogan a discuté de l'attaque sur les troupes turques en Syrie avec son homologue russe Vladimir Poutine vendredi alors que les rebelles soutenus par les Turcs ont soutenu une offensive pour prendre la ville syrienne d'Al-Bab aux mains de l'État Islamique.

L'armée turque a déclaré jeudi qu'un raid aérien, qui a tué trois de ses soldats, aurait été effectué par l'armée de l'air syrienne. Ce serait la première fois que des soldats turcs seraient morts suite aux actions des forces gouvernementales syriennes.

La Russie est le principal soutien du président syrien Bachar Al-Assad, tandis que la Turquie soutient les rebelles se battant pour l'évincer.

Erdogan a déclaré à Poutine que la Turquie a respecté l'intégrité territoriale de la Syrie et que son incursion militaire, lancée en août pour repousser l'État Islamique de la frontière, avait montré sa détermination de se battre avec les groupes de miliciens, ont déclaré les sources de la présidence turque.

Le Kremlin a déclaré que la discussion sur la Syrie était constructive et que les deux côtés ont consenti à continuer le dialogue actif pour coordonner leurs efforts contre le terrorisme international.

  Selon des sources turques, les deux leaders ont aussi consenti à essayer de résoudre la crise humanitaire à Alep, où le siège gouvernemental de l'est d'Alep tenu par les rebelles, aggravé par des raids aériens renouvelés, avec des bombardements fréquents sur des hôpitaux la semaine passée, laisse désespérément les résidents sans médicament, sans nourriture et sans carburant.

Les rebelles à l'est d'Alep ont accepté un plan de l'ONU pour la livraison d'aide et des évacuations médicales (mais prennent la population sous leur contrôle en otage pour s'en servir comme boucliers humains, NdT), mais les Nations unies attendent un feu vert de la Russie et du gouvernement syrien, a déclaré l'ONU jeudi.

 

RISQUE D'ESCALADE

Le meurtre des soldats turcs jeudi - au moment du premier anniversaire de la destruction par la Turquie d'un avion de chasse russe en Syrie - a suscité la crainte d'une escalade dans un champ de bataille déjà complexe.

Ankara et Moscou viennent seulement de rétablir leurs liens en août, qui avaient été endommagés suite à l'incident, il y a un an. Ils continuent de poursuivre des objectifs contradictoires en Syrie, bien que la Turquie ait été dernièrement moins ouvertement critique d'Assad que par le passé.

L'avancée des rebelles en grande partie Turkmènes et Arabes soutenus par la Turquie vers Al-Bab, le dernier bastion urbain de l'État Islamique dans la campagne du nord d'Alep, les opposent potentiellement tant aux combattants Kurdes qu'aux forces gouvernementales syriennes.

Un autre soldat turc a été tué et cinq blessés dans des heurts avec l'État Islamique vendredi, a déclaré l'armée turque.

Le nombre de soldats turcs tués dernièrement en Syrie s'élève à 17 depuis qu'Ankara a lancé une incursion il y a trois mois pour essayer de chasser les combattants de l'Etat islamique et Kurdes du territoire syrien le long de sa frontière...

 

 

Source :
- Reuters
Erdogan, Putin discuss Syria as Turkish-backed rebels push to al-Bab

Erdogan et Poutine discutent de la Syrie alors que les rebelles soutenus par les Turcs avancent sur Al-Bab (Reuters)

Haut de page