Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Irak : libération du quartier de Karkoukli à l’est de Mossoul (Press TV)

par Press TV 13 Novembre 2016, 19:26 Mossoul Irak Libération Bataille Karkoukli

 

L'armée irakienne reprend le contrôle d'un village à l'est de Mossoul, le 31 octobre 2016. (Capture d'écran)
L'armée irakienne reprend le contrôle d'un village à l'est de Mossoul, le 31 octobre 2016. (Capture d'écran)

Le commandant de l’opération de Ninive a fait état de la libération du quartier de Karkoukli à l’est de Mossoul.

Selon le site internet d'Al-Baghdadia TV, Abdol-Amir Rachid Yarallah, commandant des opérations de Ninive baptisées « Ninive, on arrive ! » a déclaré, dimanche 13 novembre, que les forces irakiennes avaient libéré le quartier de Karkoukli et fait flotter le drapeau irakien au-dessus des bâtiments.

D’autres quartiers devraient être libérés prochainement, à savoir Bakr et Adan. D’autre part, les forces de la coalition antiterroriste ont réussi à capturer un drone de Daech à l’est de Mossoul.

Par ailleurs, les leaders des Unités de mobilisation populaire irakiennes ont accusé la coalition internationale dirigée par les États-Unis d’endiguer les opérations de libération de Mossoul, selon l’agence Fars News. Ils ont exigé du gouvernement d’exclure les forces de la coalition de l’axe ouest des opérations de Ninive, dont le contrôle est aux commandes des Unités de mobilisation populaire. Le rôle négatif de la coalition entrave le processus des opérations des Unités de mobilisation populaire et le risque que des bombardements les frappent par erreur est élevé, ont-ils estimé.   

Interviewé par Fars News, Jaafar Hosseini, porte-parole du Hezbollah irakien, a affirmé que la présence de la coalition américaine sur la scène des opérations de Ninive n’était pas positive et que ses effectifs n’agissaient pas de concert avec les Unités de mobilisation populaire.

« Seule l’armée de l’air irakienne peut venir en aide aux Unités de mobilisation populaire. C’est justement ce dont nous étions convenus avec Haïder al-Abadi, le commandant en chef des forces armées », a-t-il fait remarquer.

Les leaders de la mobilisation populaire en Irak disent : « Afin de mettre en œuvre ses propres plans, la coalition américaine sabote les opérations de l’armée irakienne. Leur entrée en guerre, qui est censée être une lutte contre le terrorisme, n’est qu’une supercherie. »  

Haut de page