Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« L'ère de l'État palestinien est révolue » avec la victoire de Trump, selon un ministre israélien (Middle East Eye)

par Middle East Eye 9 Novembre 2016, 19:04 Donald Trump Israël Palestine USA Naftali Bennett Sionisme

Alors que Mahmoud Abbas affirme que les Palestiniens travailleront avec n'importe quel président américain élu, Netanyahou a qualifié Trump de « véritable ami d'Israël »

Naftali Bennett : « L'ère de l'État palestinien est révolue » (AFP)

BETHLEHEM, Cisjordanie occupée – Mercredi, le président palestinien Mahmoud Abbas a promis de traiter « avec tout président élu par le peuple américain » suite à la victoire choc de Donald Trump lors des élections de mardi aux États-Unis. Un ministre du gouvernement israélien a en revanche déclaré que « l'ère de l'État palestinien [était] révolue ».

Dans une déclaration publiée par son bureau mercredi, Abbas a annoncé que l'administration palestinienne à Ramallah « traiterait avec n'importe quel président élu par le peuple américain pour obtenir une paix permanente au Moyen-Orient basée sur la solution à deux États ».

En Israël, l’humeur était plus triomphante, le Premier ministre Benyamin Netanyahou qualifiant Trump de « véritable ami d'Israël ».

Le ministre israélien de l'Éducation, Naftali Bennett, a également déclaré que la victoire de Trump offrait à Israël la possibilité de revenir sur sa parole concernant la notion d’un État palestinien.

« La victoire de Trump est une occasion pour Israël de désavouer immédiatement la notion d'un État palestinien en plein milieu du pays, qui porterait atteinte à notre sécurité et à notre juste cause », a déclaré Bennett, qui préside le parti radical Foyer juif, en référence apparente à la Cisjordanie occupée.

« C'est la position du président élu... L'ère d'un État palestinien est révolue. »

Lors de l'ouverture de la séance plénière de la Knesset mercredi, son président Yuli-Yoel Edelstein a félicité Trump pour sa victoire aux élections présidentielles américaines.

« Nous sommes convaincus que l'amitié et l'alliance de longue date entre les États-Unis et Israël resteront solides pendant le mandat de M. Trump », a-t-il déclaré.

Moustafa Barghouthi, député palestinien et chef du parti al-Mubadara, a pour sa part déclaré qu'il ne voyait « aucune différence sérieuse » entre Trump et son adversaire vaincue, Hillary Clinton.

« Tous deux font partie de l’administration américaine en général et sont donc très biaisés en faveur d’Israël », a-t-il affirmé.

« Ce résultat est très clair – il devrait signifier aux Palestiniens que nous devons utiliser des méthodes différentes qui ne dépendent pas des États-Unis pour changer l'état de la Palestine.

« Je crois que l'élection de Trump permettra à d'autres forces internationales de s’impliquer au Moyen-Orient, étant donné que je ne pense pas que Trump puisse jouer un rôle constructif », a-t-il ajouté.

Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a déclaré qu'il ne s'attendait à aucun changement dans la politique américaine après l'annonce de la victoire de Trump.

« Le peuple palestinien ne compte pas beaucoup sur un changement de la part de la présidence américaine parce que la politique américaine à l'égard de la question palestinienne constitue une politique cohérente fondée sur des préjugés », a déclaré mercredi le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri.

« Néanmoins, nous espérons que le président américain Trump réévaluera la politique [des États-Unis] sur la question palestinienne et la rééquilibrera. »

 

Traduit de l’anglais (original).

Haut de page