Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Tunisie sous protection franco-américaine secrète (Canard enchaîné)

par Le Canard enchaîné 30 Novembre 2016, 19:39 Tunisie Françafrique Américafrique Armée française Armée US néocolonialisme Terrorisme Lutte EI Instrumentalisation Impérialisme France USA Libye Algérie Articles de Sam La Touch

La Tunisie sous protection franco-américaine secrète
Le Canard enchaîné

Daech voulait créer un califat en Libye, quitte à "exporter" ses combattants en Tunisie quand les raids US sont trop violents.

La Tunisie sous protection franco-américaine secrète (Canard enchaîné)

Les infiltrations en Tunisie de djihadistes venus de Libye, parfois avec armes et bagages, sont de plus en plus fréquentes. Et les frontières entre les deux pays, "extrêmement poreuses", selon les militaires, facilitent cette arrivée de migrants aux mauvaises intentions. L'armée tunisienne ne pouvant affronter seule cette menace, Américains et Français ont décidé d'intervenir.

Curieusement, cette assistance anti-Daech est encore tenue secrète, y compris par le gouvernement tunisien. Et, lors de la visite de Manuel Valls à Tunis, le 28 novembre, cette coopération n'a même pas été évoquée publiquement. Le même jour, Jean-Ybes Le Drian se trouvait à Washington, où il a rencontré Ashton Carter, le patron du Pentagone. Au programme de leurs conversations, la co-opération franco-américaine contre Daech au Proche-Orient, et notamment en Libye, que les militaires US qualifient de "quatrième front". Les Algériens, eux, sont plutôt furieux car ils n'aiment guère, par tradition, voir des militaires américains ou français traîner leurs guêtres en Afrique du nord.

L'aide française a d'abord consisté en un financement de 20 millions d'euros afin que l'armée tunisienne puisse disposer des équipements nécessaires - radars, capteurs, jumelles de vision nocturne, par exemple - pour surveiller la zone frontalière du pays avec la Libye. Une trentaine de commandos des forces spéciales françaises jouent les instructeurs au sein des unités assurant la recherche des djihadistes infiltrés et de leurs complices locaux.

Les Américains, eux disposent actuellement de plusieurs drones-espions Reaper, en un lieu tenu secret, et quelques 70 militaires des forces spéciales US forment des Tunisiens à les utiliser. Pour contrôler, toujours, cette satanée frontière et, au-delà, filmer et enregistrer tous ceux qui s'en approchent.


Djihadistes sans frontières
Depuis la guerre menée contre Kadhafi, en 2011, par Nicolas Sarkozy et David Cameron avec le soutien américain, la Libye est devenue "un véritable foutoir", comme disent les militaires...

 

Lire la suite dans le Canard enchaîné, 30.11.12016.

Haut de page