Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne effacent les traces qui les lient aux groupes terroristes en Syrie (SCF)

par SCF 17 Novembre 2016, 22:08 USA Grande-Bretagne Terrorisme Collaboration Syrie Al-Quaïda Al-Nosra Elimination Impérialisme Articles de Sam La Touch

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne effacent les traces qui les lient aux groupes terroristes en Syrie (SCF)

Le président étatsunien Barack Obama vient de donner des ordres au Pentagone pour assassiner les commandants du réseau de terreur d'Al-Nosra en Syrie. Les articles des médias étatsuniens pendant le week-end déclarent qu'Al-Quaïda se prépare à monter des attaques terroristes contre des cibles occidentales à partir de bastions en Syrie.

La soit-disant "liste de personnes à tuer" ("kill list") des États-Unis sera réalisée par des attaques de drone et "des actifs des services". Le dernier terme se réfère, vraisemblablement, aux forces spéciales étatsuniennes qui opèrent déjà au nord de la Syrie avec l'armée turque.

La semaine dernière, une annonce similaire avait été rapportée dans la presse britannique, qui relatait que des troupes d'élites britanniques des SAS avaient reçu des ordres pour tuer jusqu'à 200 djihadistes volontaires de Grande-Bretagne qui sont soupçonnés d'agir en Syrie (et en Irak). De nouveau, le même raisonnement que celui du dernier plan étatsunien a été invoqué. Il s'agirait d'un programme d'assassinat préventif pour éviter des attaques terroristes contre les états occidentaux.

Une déclaration d'un officiel de la défense britannique a été citée selon laquelle la mission pourrait être la plus importante jamais entreprise dans toute l'histoire des SAS depuis 75 ans. "La chasse est lancée", a déclaré l'officiel, nous allons "éliminer quelques très mauvaises personnes".

Significativement, aussi, les opérations d'assassinats ciblés réalisés par les SAS britanniques en Syrie sont censés avoir été réalisées dans le cadre "d'un effort multinational". Cela suggère que l'initiative du Pentagone rapporté ce week-end s'est faite en coordination avec les Britanniques.

Cependant, il y a quelque chose de résolument étrange dans cette soudaine détermination des Etatsuniens et des Britanniques à éliminer des terroristes en Syrie.

Depuis l'éruption de la guerre syrienne en 2011, les États-Unis, les forces britanniques et autres de l'OTAN (notamment françaises, NdT) ont montré de faible succès dans leur volonté de combattre les groupes terroristes liés à Al-Quaïda, comme l'État Islamique (EI) et Jabhat Al-Nosra (aussi connu sous le nom de Jabhat Fatah Al-Sham).

Une explication de cette anomalie apparente est que les Etats-Unis et leurs alliés de l'OTAN travaillent en réalité secrètement avec ces réseaux de terreur qui pourraient constituer des tirailleurs (par procuration : proxys) pour effectuer un changement de régime contre le gouvernement Assad - un allié de longue date de la Russie et de l'Iran. Tandis que Washington les considère comme "des rebelles modérés", il les supporte en réalité en fournissant des armes et des fonds à des groupes terroristes connus. Dans ce contexte, les groupes terroristes ont été des atouts occidentaux dans la guerre visant à effectuer un changement de régime. Donc, il n'y a eu aucune motivation de les liquider - jusqu'à présent. Alors pourquoi maintenant ? Telle est la question.

Les échecs des cessez-le-feu récents dans le champ de bataille de la ville du nord d'Alep ont démontré un lien occidental systématique avec les groupes de terreur. L'échec de Washington à séparer les extrémistes des modérés est la preuve claire que la dichotomie présumée est un canular. Le fait simple c'est que "les rebelles" soutenus par États-Unis sont entièrement intégrés avec les groupes terroristes. C'est-à-dire que les Etats-Unis et leurs alliés sont les sponsors du terrorisme en Syrie.

Ceci a mené aux accusations justifiées de la part du gouvernement russe que les Etats-Unis soutiennent Al-Nosra, malgré que ce groupe soit une organisation terroriste internationalement inerdite au coeur "de la prétendue guerre étatsunienne contre le terrorisme". Cette charge a été corroborée par des déclarations faites par les commandants de Nosra qui disent qu'ils ont reçu des provisions en armes secrètement des Etats-Unis. Ces accusations sont aussi justifiées par les découvertes récentes d'armes étatsuniennes dans les repaires terroristes qui ont été pris par l'Armée arabe syrienne.

Aussi la question est de savoir pourquoi les Etats-Unis ont besoin à présent de façon urgente d'éliminer les leaders d'Al-Nosra ?...

 

Source :
- SCF
US, British ‘Clean House’ to Delete Syria Terror Links

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne effacent les traces qui les lient aux groupes terroristes en Syrie (SCF)

Haut de page