Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RSF accorde le prix RSF-TV5-Monde pour la liberté de la presse à un partisan du Djihad (Off Guardian)

par Off Guardian 14 Novembre 2016, 18:53 Hadi Abdullah RSF Djihadisme Al-Nosra Jaish Al-Fatah Collaboration Terrorisme Alep Journalisme Le Monde Récompense

RSF accorde la récompense pour la liberté de la presse à un partisan du Djihad
Article originel : Reporters Without Borders awards 2016’s Press Freedom Award to Jihadi partisan in Syria
Off Guardian

Traduction SLT

Hadi Abdullah (dr) interview un commandant de Jaish Al-Fatah dans l'est d'Alep

Hadi Abdullah (dr) interview un commandant de Jaish Al-Fatah dans l'est d'Alep

Article de Yahoo News

Strasbourg (la France) (AFP) - Le journaliste syrien indépendant Hadi Abdullah a gagné lundi une des récompenses de presse les plus prestigieuses au monde pour ses rapports sur certaines zones les plus périlleuses dans la guerre de cinq ans ravageant son pays.


Reporters sans frontières (RSF) a déclaré qu'il attribuait au Syrien de 29 ans le prix RSF-TV5 Monde, pour la deuxième année consécutive.

Abdullah "s'est sans hésitation aventuré dans des zones dangereuses, où les journalistes occidentaux ne sont plus enclins à aller, afin d'interroger des civils," a déclaré RSF.

Abdullah, qui a été brièvement enlevé en janvier par le groupe djihadiste du front Al-Nosra, "a fréquemment frôlé la mort," a ajouté le groupe défendant la liberté de la presse.

Son cameraman a été tué et Abdullah lui-même a été sérieusement blessé quand une bombe a éclaté près d'eux.

La récompense sera présentée à Strasbourg mardi lors du Forum Mondial pour la Démocratie, une réunion organisée par le Conseil de l'Europe. Abdullah prendra la parole lors de la réunion via un message vidéo.

Dans cette vidéo, Hadi Abdullah exalté vante la victoire "héroïque" des djihadistes de Jaish Al-Fatah sur les forces syriennes d'Assad au camp de Al-Matusma à Alep

Voir également une vidéo du même "reporter"-activiste djihadiste qui interroge quatre soldats de l’armée régulière syrienne, enterrés avec dix autres soldats morts, sous les décombres d’un immeuble. Il leur demande pourquoi ils ne se sont pas rendus, et leur dit – leur promet ? – qu’ils vont connaitre une mort lente… En aucun cas, les djihadistes présents avec lui n’essaient d’aider ces hommes hors de combat. L’entretien se termine par les rires d’Hadi Abdullah et de ses compagnons djihadistes !

Lien : https://twitter.com/i/web/status/795728255127093248

Haut de page