Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] 29 novembre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie. L'Armée syrienne et les forces kurdes YPG attaquent les groupes de miliciens soutenus par la Turquie à l'Est d'Alep (Southfront)

par South Front 29 Novembre 2016, 19:59 Rapport de guerre Alep Alep-Est YPG Armée syrienne Offensive Lutte Terrorisme Al-Quaïda Al-Nosra Turquie Articles de Sam La Touch

29 novembre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie. L'Armée syrienne et les forces kurdes YPG attaquent les groupes soutenus par la Turquie à l'Est d'Alep
Article originel : Syrian War Report – November 29, 2016: Syrian Army & YPG Attack Turkey-led Forces East of Aleppo
South Front


Traduction SLT

Le 28 novembre, Jabhat Fatah Al-Sham (autrefois Jabhat Al-Nosra, la branche syrienne d'Al- Quaïda) et ses alliés ont officiellement rendu les villes de Khan Al-Shih et Zakiyah aux forces gouvernementales dans la partie occidentale de la Ghouta. Environ 3,000 miliciens et civils ont été évacués vers la province Idlib dans des villages via des bus verts. Les miliciens avaient remis au moins deux véhicules blindés ZSU-23-4 Shilka, des armes à feu et d'autre équipement militaire à l'armée syrienne.

Le 29 novembre, l'avance de forces gouvernementales syriennes a continué à l'est d'Alep. Après les victoires précédentes, l'armée syrienne, des groupes pro-gouvernementaux, Liwa Al-Quds et d'autres groupes ont poussé l'offensive jusque dans les zones des miliciens et ont libéré Talat al Barakat et le centre de recherche scientifique au sud de Jabal Badro et ont lancé des opérations récentes à Tareeq al-Bab et à l'auberge de jeunesse Ma’saraniyah.

L'armée a gardé la possibilité de séparer les poches de rebelles restantes en deux, lançant une offensive en direction de la citadelle d'Alep. Le contrôle de la "Colline Police" ("Police Hill") à Marjeh permet aux forces gouvernementales de lancer ce genre d'opération. 

Les ingénieurs du gouvernement travaillent pour relancer les pompes à eau dans le voisinage de Suleiman al-Halabi qui a été quitté par les miliciens hier. Les "rebelles modérés" ont utilisé le contrôle de la station d'épuration pour couper l'approvisionnement en eau à la population locale d'Alep, punissant les gens qui refusaient de soutenir la démocratie version Al-Quaïda. Quand la station sera relancée, la crise de l'eau à Alep finira.

Séparément, l'armée syrienne et le groupe kurde YPG ont conjointement hissé les drapeaux sur le bâtiment le plus haut dans le voisinage d'Al-pacha Bustan, confirmant les faits récents de coopération entre les deux forces dans la zone d'Alep. Après la fuite des miliciens du nord-est d'Alep, des forces kurdes de l'YPG sont entrées dans ces zones qu'elles ont occupé. Maintenant, des forces gouvernementales syriennes et des unités YPG Kurdes ont un contrôle commun de quelques points dans Bustan Al-Basha, Al-Halek et Ayn Al-Tell.

En même temps, l'armée syrienne et le groupe YPG Kurde ont avancé contre la coalition des miliciens menée par la Turquie à l'est de ville d'Alep et en ont capturé le village d'Azraq, se déployant à environ 5km d'Al-Bab.  Avec les rapports récents d'attaques aériennes sur l'armée turque par l'armée de l'air syrienne dans le nord de la Syrie et des  combats très lourds en cours entre les forces turques et les unités YPG à l'est d'Al-Bab, l'avance de la coalition de l''armée syrienne et des YPG dans la zone assène un coup majeur aux espoirs d'expansion militaire d'Ankara dans ce pays déchiré par la guerre. Ceci pourrait mener à une nouvelle escalade militaire si le régime Erdogan décidait de déployer plus de forces militaires pour atteindre ses objectifs en Syrie.

[Vidéo] 29 novembre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie. L'Armée syrienne et les forces kurdes YPG attaquent les groupes de miliciens soutenus par la Turquie à l'Est d'Alep (Southfront)

Haut de page