Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] François Fillon en apôtre de la colonisation ! (Afrik.com)

par Ali Attar 22 Novembre 2016, 09:21 Fillon Colonialisme Françafrique France

François Fillon en apôtre de la colonisation !
Par Ali Attar
Afrik.com

Lu sur Cameroon Voice

La politique française, si féconde en surprises, ne nous aura pas déçus ce dimanche 20 novembre 2016 avec le résultat étonnant du premier tour de la "primaire" de la droite, qui désignera le candidat des forces conservatrices aux élections présidentielles du mois de mai prochain. Exit Nicolas Sarkozy, dont le retrait du champ politique suscite une grande satisfaction en Afrique... Mais voici qu'apparait en tête François Fillon, qui fut son Premier Ministre... Et dont une vidéo mémorable où il vante les mérites de la colonisation tourne sur la toile...

Personne ou presque n'attendait si haut le très conservateur François Fillon. Il étrille Nicolas Sarkozy et dépasse même Alain Juppé, pronostiqué vainqueur il y a quelques jours encore. Ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy pendant cinq ans, il a dû avaler bien des couleuvres et subir bien des avanies de l'ancien président jusqu'à 2012. Mais c'est désormais lui qui apparait comme le très probable candidat de la droite à la présidentielle...

Du coup, les internautes africains se sont intéressés à ses discours passés, et ce fut pour découvrir des positions tout à fait étonnantes, en matière de glorification du passé historique de la France : éloigné de toute forme de repentance ou de mea culpa rétrospectif, il affiche sa conviction, plusieurs fois répétée, que la colonisation était une manière pour la France de faire généreusement partager sa culture. Une générosité qui est passée par la répression sanglante et répétée, pendant près de deux siècles, des peuples qui souhaitaient échapper à cet excès de bonté et sauver leur propre culture de l'envahissement colonial.

Porté par une frange de la droite libérale très catholique, l'ancien maire de la petite ville de Sablé-sur-Sarthe (ouest de la France) garde donc une vision très dix-neuvième siècle de l'action civilisatrice de la France, apportant aux sauvages les doubles bénéfices de la religion catholique et du travail obligatoire, que François Fillon définirait probablement comme "un partage de force laborieuse" tandis que l'esclavage n'en était qu'une version mondialisée - à laquelle nous devons, somme toute, la fraternité multiculturelle du vingtième siècle...

Sur le plateau d'une émission politique en octobre 2016, il déclarait : "Je ne changerai pas d'avis. L'histoire de France, c'est l'histoire de France, elle correspond à des époques, à des mœurs, elle s'inscrit dans une histoire de l'humanité", a-t-il dit, tout en reconnaissant que "bien sûr que l'esclavage est un crime, bien sûr que la colonisation aujourd'hui, avec les critères qui sont les nôtres, est un crime". Rassurons-nous, François Fillon ne nous imposera pas le retour au sein de l'Empire français.

 

Haut de page