Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] Le président tunisien confirme la présence de drones américains à la frontière libyenne (Middle East Eye)

par MEE 23 Novembre 2016, 21:05 Américafrique Libye USA Drones Tunisie Impérialisme

Alors que la question de la présence militaire américaine en Afrique du nord est un sujet sensible, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a confirmé hier que des drones américains survolaient la frontière tuniso-libyenne

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi mardi sur la chaîne El Hiwar Ettounsi (capture d'écran)

Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a déclaré que des drones américains de surveillance survolaient la frontière tuniso-libyenne afin de déjouer des attaques de combattants de l'État islamique (EI) sur le sol tunisien.

La question d'une éventuelle présence militaire américaine sur le territoire tunisien est un sujet délicat dans ce pays, ses adversaires disant l'interpréter comme une atteinte à la souveraineté nationale.

Le mois dernier, des sources gouvernementales américaines avaient indiqué que des drones de surveillance américains avaient entrepris de survoler la Libye à partir d'une base aérienne tunisienne.

Le ministère de la défense avait aussitôt démenti à l’agence de presse officielle, la TAP. Mais à l’époque, Middle East Eye avait recueilli le témoignage d’une expert américain qui confirmait tout en nuançant : oui, un hangar a été mis à disposition de la Tunisie pour les Américains mais il est exagéré de parler dans ce cas de « base américaine ».

Pressé de fournir des éclaircissements, le président Essebsi a déclaré dans une interview diffusée mardi soir que cette mesure était nécessaire pour éviter des infiltrations de combattants armés et des attaques comme celle qui avait visé la localité tunisienne de Ben Gardane en mars dernier.

Les drones utilisés par les Américains ne sont pas armés, cela à la demande des autorités tunisiennes, a dit le chef de l'État dans l'interview à la chaîne régionale El Hiwar Ettounsi.

« L'accord que nous avons passé avec les Américains porte sur le partage de renseignements », a-t-il dit, sans préciser si les drones survolent le territoire libyen proprement dit, au-delà de la zone frontalière.

« Ces appareils ne sont pas offensifs et leur usage se fait dans le cadre d'un accord bilatéral stipulant l'échange des informations et la mise à la disposition de la Tunisie des appareils après la fin de leur mission et la maîtrise des forces miliaires tunisiennes de leur utilisation », a-t-il précisé.

Il a enfin souligné que l'accord conclu pour l'utilisation de ces drones avait « pour objectif de défendre la Tunisie d'une menace en provenance des frontières libyennes sans menacer aucun autre pays voisin, notamment l'Algérie sœur ».

Haut de page