Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] Ron Paul à Trump : « N’écoutez pas les néo-conservateurs » ! (Ron Paul Institute)

par Adam Dick 13 Novembre 2016, 00:27 Ron Paul Donald Trump Néo-conservateurs Faucons Collaboration USA Impérialisme

Ron Paul, connu pour son action en faveur d’une politique étrangère américaine non-interventionniste, a exposé mardi [8 novembre, ndlr] quelles conséquences l’élection de Trump pourrait avoir dans le domaine de la politique étrangère. Il a développé son analyse dans un entretien approfondi avec l’animateur Peter Lavelle sur RT (Russia Today).

Au début de l’entretien, Ron Paul a déclaré qu’il « croisait les doigts » dans l’attente des décisions de Trump en matière de politique internationale. Il a indiqué qu’il voyait d’un bon œil les déclarations de Trump pendant sa campagne, selon lesquelles il voulait mener une politique « moins hostile à la Russie » et il avait une position critique vis-à-vis des guerres menées par les Etats-Unis au Moyen-Orient.  Il note, toutefois, que Trump est resté généralement « vague » sur ses positions concernant la politique étrangère.

Les personnes qu’il va nommer au niveau de l’exécutif et sur lesquelles il va s’appuyer pour prendre ses décisions seront un bon indicateur de la tournure de son action future.

Ron Paul a rappelé qu’en ce qui concerne les conseillers et les personnes que le président est susceptible de recruter, il y a de quoi s’inquiéter :

« Il y a malheureusement plusieurs néo-conservateurs qui se sont rapprochés de lui et, s’il se fait conseiller par eux, je ne pense pas que cela soit un bon signe. »

Même si Trump souhaite opérer, par rapport à ses prédécesseurs, un tournant significatif dans le sens d’une politique étrangère non interventionniste, il risque, avertit Ron Paul, de se heurter aux obstacles considérables que représentent le « deep state » ( l’Etat à l’intérieur de l’Etat) arcbouté sur une politique étrangère interventionniste et agressive, les groupes d’intérêts particuliers qui  ont de « sinistres motivations pour ces guerres » et la propagande médiatique qui alimente  la frénésie  guerrière.

Adam Dick – 11 novembre 2016

Haut de page