Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans un article publié le 28 décembre, Le Canard revient sur le rôle des Etats-Unis dans la terrible guerre menée par la coalition saoudienne et sur le fait que cette guerre a permis à Al-Quaïda au Yémen de se développer sans que ce groupe terroriste soit particulièrement visé par la coalition saoudo-étatsunienne. Bien sûr, un sujet très peu couvert par les médias traditionnels et dans le P.A.F. Enfin, on notera que Le Canard n'évoque pas le rôle de premier ordre d'Israël et des suivistes français dans cette terrible guerre impérialiste.

Les Etats-Unis parrains d'une guerre saoudienne au Yémen qui a favorisé le développement d'Al-Quaïda, selon Le Canard enchaîné

La guerre saoudienne au Yémen dans un silence poli
Le Canard enchaîné, 28 décembre 2016

 

...Le parrain du conflit
Cette guerre a débuté le 25 mars 2015. Une coalition d'Etats sunnites, opposés à une rébellion chiite, est alors constituée à la va-vite par l'Arabie saoudite. S'y retrouvent une dizaine de pays : le Qatar, les Emirats arabes unis, le Koweit, la Jordanie, le royaume de Bahreïn, l'Egypte, le Maroc, etc.

Les Etats-Unis sont les parrains de cette guerre. Non loin de la capitale saoudienne, une "cellule" de commandement permet alors au général Lloyd Austin, patron de l'US Central Command (Proche-Orient et Asie centrale), de superviser les opérations, de fournir à ces braves Saoudiens l'aide des services barbouzards US et de planifier les raids de la coalition. Pour l'essentiel, ceux des avions saoudiens, du Qatar et des Emirats...

...cette guerre qui se veut antiterroriste, vient déjà de favoriser le développement de l'influence d'Al-Qaida (présent au Yémen, sous l'appellation "Al-Qaida dans la péninsule Arabique"*, depuis 2011) et celle de Daech...

... Exemple : le 27 mai 2015, "Le Canard" se fait un plaisir de signaler que le port et l'aéroport de la ville de Al-Mukallah, sur la côte orientale du Yémen, se trouvent aux mains d'Al-Qaida et ne sont, très curieusement, jamais bombardés. L'Arabie saoudite a toujours ménagé les héritiers de Ben Laden, et pas seulement au Yémen. Quatre mois plus tard cette région par Al-Qaida est toujours épargnée. Ironie de l'histoire, le ministre des Affaires étrangères du royaume de Bahreïn, engagé au côté de l'Arabie, confirme bizarrement les informations du "Canard", dans un entretien publié par "Le Figaro", le 10 septembre 2015. "Si ces militants [d'Al-Qaida] ne sont pas visés actuellement, dit-il, cela ne veut pas dire qu'ils ne le seront pas le moment venu".
Les naïfs qui croyaient aux objectifs antiterroristes de cette guerre pouvaient se dire rassurés : "le moment venu", les Saoudiens s'occuperaient d'Al-Qaida.

Après les guerres américaines d'Afghanistan et d'Irak, celle du Yemen, seulement parrainée par Washington, prouve une nouvelle fois que ces interventions militaires favorisent le développement des groupes terroristes sans vraiment leur faire trop de mal.

 

 

 

 

* Ndlr : Ce groupe terroriste a revendiqué les attentats contre Charlie Hebdo en France en janvier 2015.

Tag(s) : #Yemen, #USA, #Arabie Saoudite, #Collaboration, #Al-Quaïda, #EI, #Terrorisme, #Impérialisme, #Articles de Sam La Touch

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :