Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Français surestiment (de beaucoup) le nombre de musulmans dans leur pays (Middle East Eye)

par MEE 14 Décembre 2016, 07:28 France Musulmans Islamophobie Démographie

 

Selon une enquête réalisée par l'institut britannique Ipsos MORI, les Occidentaux s'imaginent les musulmans beaucoup plus nombreux dans leur pays qu'ils ne le sont en réalité. En particulier les Français

Manifestante d'un flash mob à Sidney en 2010 pour protester contre l'interdiction de la burqa en Europe (AFP)

S

ombre présage pour l’élection présidentielle française d’avril 2017.

Selon une enquête de l’institut britannique Ipsos MORI publiée ce mercredi sur la perception que les habitants d’un pays ont de leur population musulmane, la France arrive en tête. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est plutôt une mauvaise nouvelle.

Car les Français estiment que la population musulmane est de 31 % alors que d’après le centre de recherche américain, le Pew Research (car pour l’instant, la loi du 6 janvier 1978 interdit en France les statistiques d’après les origines ethniques ou religieuses), les musulmans ne représentent que 7,5 % de la population en 2010 (4,7 millions de personnes).

Traduction : « Presque chaque pays surestime leur population musulmane, en particulier la France, l’Allemagne et les États-Unis » Bobby Duffy est directeur des recherches sociales d’Ipsos MORI.

Ils ne sont pas les seuls à se méprendre. L’étude porte en effet sur quarante pays et à cette question sensible « Sur 100 personnes, combien selon vous sont musulmanes dans votre pays ? », les Italiens, les Allemands, les Belges et même les Suédois et les Néerlandais surestiment aussi l’importance de la communauté musulmane (qu’ils évaluent en moyenne à 20 % contre des taux de représentation variant de 3 à 7 %).

Même les Israéliens ont une meilleure perception de la réalité (avec un différentiel de 5 % entre ce qu’ils imaginent et ce qu’il en est réellement, contre 24 % pour les Français, par exemple).

Le meilleur élève de l’Europe ? La République tchèque...

 

Lire la suite

Haut de page