Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politiques sénégalais depuis 1960, la CIA fait des révélations fracassantes sur Senghor, Diouf et Wade (Senejournal)

par Senejournal 21 Février 2017, 00:59 Abdoulaye Wade Abdoulaye Bathily CIA Senghor Sénégal Révélations

Des notes, au nombre de 117 concernant le Sénégal ont été retrouvées sur près de 12 millions autres tenues secrètes et qui ont été déclassifiées par la Central Intelligence Agency (Cia). Ceci entre dans le cadre de la «Freedoom of information Act». 

 

Des notes, au nombre de 117 concernant le Sénégal ont été retrouvées sur près de 12 millions autres tenues secrètes et qui ont été déclassifiées par la Central Intelligence Agency (Cia). Ceci entre dans le cadre de la «Freedoom of information Act». Des informations importantes, ont été ainsi mises à nu entre 1947 et 1990 par des espions éparpillés à travers le monde. Les autorités politiques sénégalaises, notamment les présidents qui ont eu à diriger le pays, sont au centre de ces révélations.

Dans les différentes notes de l'agence américaine qui ont été revisitées, on peut y lire un bulletin datant du 23 mai 1969 qui, donne des informations concernant le premier Président de la République du Sénégal. Léopold Sedar Senghor est présenté comme un homme qui est un fin produit français. Il est aussi vu comme quelqu'un qui conduisait le Sénégal dans l'impasse politique avec des idéaux français.

Un bulletin du 4 juin 1980, fait des révélations sur des faits qui ont été mis en oeuvre tout bas par les socialistes et qui consistaient à une transmission du pouvoir d'Etat entre Senghor et son Premier ministre Abdou Diouf. Le numéro 2 du Ps d'antan, était vu selon la CIA, comme un bon politique qui hélas, n'était pas estimé à sa juste valeur. N'empêche l'agence écrit, dans un autre bulletin, que Diouf, une fois au pouvoir, s'est entouré d'une équipe de technocrates aux compétences reconnues.

Abdoulaye Wade et Abdoulaye Bathily ont été des hommes qui, pendant prés de 20 ans, ont farouchement montré une opposition face au régime socialiste. Dans les notes du 22 octobre 1985 l'agence révèle qu' il y avait des fonds politiques provenant de l'Union Soviétique (URSS) et de la Libye de Mouamar Khadafi, ceci dans le but de faire face à Abdou Diouf et ébranler son pouvoir.

A l'époque déjà, la CIA travaillait en secret sur un rapprochement entre les différents acteurs pour éviter le pire, tout comme quand elle prédisait que Wade pouvait être une vraie menace pour le pouvoir de Diouf.

Ces quelques notes, prises parmi 117 papiers de la CIA, nous en disent un peu plus sur ce qu'était la politique sénégalaise entre 1960 et 1990. Les problèmes politiques entre socialistes et libéraux qui sont visibles aujourd'hui, ne sont que résultats de différends qui ont été favorisés par des hommes qui venaient de prendre en main l'avenir politique d'un pays qui, pendant 100 ans, était dirigé par la France.

Haut de page