Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Assad : Personne n'a invité les USA à Manbij, toutes les troupes étrangères à Manbij sans autorisation sont des "envahisseurs" (Southfront)

par South Front 12 Mars 2017, 08:44 Manbij Assad Armée US Envahisseur Impérialisme USA Syrie Articles de Sam La Touch

Assad : Personne n'a invité les USA à Manbij, toutes les troupes étrangères à Manbij sans autorisation sont des "envahisseurs"
Article originel : No One Invited US to Manbij, All Foreign Troops in Syria without Permission Are ‘Invaders’ – Bashar Assad
South Front


Traduction SLT

Selon le président syrien Bashar Al-Assad, l'armée étatsunienne n'a pas coordonné sa présence dans la ville syrienne de Manbij avec les autorités du pays.

La présence de militaires étatsuniens dans la zone de la ville syrienne de Manbij n'a pas été acceptée par les autorités du pays, a déclaré le président syrien Bashar Al-Assad dans un une interview avec la chaîne de télévision Phoenix TV. Le texte intégral de l'entretien a été publié sur le site web de l'agence de presse Sana le 11 mars.

Selon le chef d'État, "toutes les troupes étrangères, venant en Syrie sans notre invitation ou consultation ou permission, sont des envahisseurs, qu'elles soient étatsuniennes, turques, ou autres."

Al-Assad a aussi noté que les militaires étatsuniens n'aideront pas son pays à battre le terrorisme.

"Que vont-elles [les troupes étrangères] faire? Se battre contre le groupe terroriste de l'Etat islamique (EI) ? Les Etatsuniens ont perdu presque chaque guerre. Ils ont perdu en Irak, ils ont dû se retirer à la fin. Même en Somalie, sans parler du Viêt-Nam dans le passé et l'Afghanistan," a déclaré le président.

Il a déclaré que Washington "n'a réussi nul part où il a envoyé ses troupes, il créée seulement le désordre." Al-Assad croit que les Etatsuniens "sont très forts dans la création de problèmes et dans la destruction, mais qu'ils sont très mauvais dans la découverte de solutions."

Le responsable de l'Etat syrien a aussi ajouté que la libération de la ville de Raqqa, qui est maintenant le bastion principal de l'EI, deviendra une priorité pour les troupes gouvernementales dans un proche avenir. Selon lui, la libération de Raqqa et de Deir-Ez-Zor peut prendre plusieurs mois.

Le 6 mars, il a été rapporté que le conseil de la ville de Manbij, localisé au nord de la Syrie, a annoncé le transfert de la ville sous la protection de la coalition menée par les États-Unis. Ceci est arrivé après le 1er mars, l'armée turque et des miliciens syriens ont conjointement attaqué un détachement armé de la milice de la ville, qui a dû organiser ses défenses dans un village près de la ville.

Plus tard, les unités de l'armée syrienne ont commencé à prendre les positions abandonnées par la milice locale sur la ligne de front avec l'armée turque et ses alliés de l'armée syrienne libre (ASL).

 

Le président syrien Bashar al-Assad (Photo: Sana / AP)

Haut de page