Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Canard enchaîné pro-Macron ? "Macron. Le joker fiscal est en marche !"

par SLT 2 Mars 2017, 20:16 Macron Canard enchaîné Taxe d'habitation France Elections Articles de Sam La Touch

Dans un article paru dans l'édition du 1er mars 2017, le Canard enchaîné vante la mesure du programme politique de Macron visant à supprimer la taxe d'habitation pour 80% des ménages modestes. Le Canard enchaîné sort-il des articles pro-Macron et des scoop anti Fillon tout en évitant de trop creuser du côté d'En Marche  pour favoriser l'ascension électorale du social libéral Macron ?

Le Canard enchaîné pro-Macron ? "Macron. Le joker fiscal est en marche !"

Le joker fiscal est ne marche !
Canard enchaîné, 1er mars 2017


Emmanuel a encore créé la surprise, le 24 février, en promettant tout à trac, sur RMC, de supprimer la taxe d'habitation (TH) pour 80% des ménages les plus modestes s'il accède à l'Elysée. Surprise d'autant plus grande que, dans une interview au quotidien économique "Les Echos" parue le même jour, l'ex-ministre de l'Economie n'en soufflait mot.

Jean Pisani-Ferry, tête pensante du programme économique de Macron, jure que la mesure n'a pas été rédigée sur un coin de table pour gauchir le programme du candidat. Seules les classes populaires et moyennes - les ménages gagnant moins de 5000 euros - en bénéficieront. Les "riches" à plus de 5000 euros, continueront, eux, de payer.

Seule certitude, la mesure frappe juste. La TH est sans doute l'impôt le plus injuste du système fiscal français : faible dans les villes riches, elle est au plus haut dans les banlieues défavorisées. Et, selon le député PS René Dosière, elle est même inversement proportionnelle au revenu : "Elle représente 0.5% des revenus des plus riches, contre, en moyenne, de deux à trois pour cent des revenus des plus modestes".

Accessoirement, cette exonération aura des effets bénéfiques pour l'Etat. En se fondant sur un rapport de la cour des comptes du 1er février, il est possible d'estimer que la gestion de la TH (qui génère de 4 millions de contentieux) mobilise 7500 fonctionnaires et coûte 1.5 milliards. En outre, elle ôtera un caillou de la chaussure du président Macron. La réforme de la TH, une opération à haut risque à laquelle aucun gouvernement ne s'est risquée depuis un quart de siècle qu'elle est annoncée.
Encore faudrait il que cette mesure ne soit pas retoquée par le conseil constitutionnel...


Lire la suite dans le Canard enchaîné du 1er mars 2017.

Haut de page