Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sulfureux avocat porteur de valises a converti sans mal François Fillon aux us et coutumes de la Françafrique. (Canard enchaîné)

par Canard enchaîné 22 Mars 2017, 20:43 Fillon Bourgi Françafrique Sarkozy Villepin Chirac Mitterrand Elections France Articles de Sam La Touch

Robert Bourgi. La mallette, nous revoilà ! Le sulfureux avocat porteur de valises a converti sans mal François Fillon aux us et coutumes de la Françafrique.
Canard enchaîné, 22.03.17

Le sulfureux avocat porteur de valises a converti sans mal François Fillon aux us et coutumes de la Françafrique. (Canard enchaîné)

...Oui, il (Bourgi) a bien payé les coûteux atours, Fillon est son ami, et le cadeau était désintéressé. C'était "un simple cadeau amical". Réglé quelques jours après sa victoire à la primaire. Un hasard, certainement. ...

...La Françafripe

Quel jeu trouble a-t-il joué avec son "ami" Fillon ? Il le connaît depuis longtemps, puisque aucun baron de la droite ne lui est étranger. Mais Bourgi est un gars qui a toujours misé sur les têtes d'affiche, alors, Fillon, ce type dans la roue de Seguin, est des décennies durant le cadet de ses soucis. Il travaille, à grande échelle, pour Giscard, Chirac, Villepin, Le Pen. Les provinciaux fadasses, pas son rayon ni sa pointure.

Mais, son vrai job, c'est les valises qu'il fait passer d'un côté à l'autre de la Méditerranée. Souhaitant "soulager [s]a conscience", le voilà qui se met à table en 2011. Oui, avoue-t-il alors, avec une certaine jubilation, il a fait transiter des dizaines de millions d'euros des comptes du gabonais Omar Bongo, du Burkinabé Blaise Compaoré, et d'autres chefs d'Etat africains, tous bien intentionnés, vers les armoires cadenassées des cadors de la droite française. Villepin à lui tout seul en aurait croqué pour 760.000 euros sous la présidence Chirac. Il assure qu'avec Sarko, dont il devint le conseiller, tout a changé : "il m'a demandé de travailler pour lui sans le système de financement par valises." Une bien belle histoire, une superbe rédemption.

En 2008, il obtient pourtant, à la demande d'Omar Bongo, la tête de Jean-Marie Bockel, un gentil secrétaire d'Etat chargé de la coopération, venu du PS, qui avait pris au sérieux les déclarations de Sarkozy et croyait que la Françafrique n'existait plus. Le pauvre biquet est exfiltré illico presto aux anciens combattants...

Lire la suite dans le Canard enchaîné du 22 mars 2017.

Lire également :
- AFP
Bourgi: Villepin dénonce des accusations
Dominique de Villepin a qualifié aujourd'hui sur France 3 d'"indignes" et "mensongères" les accusations de financement occulte des campagnes de Jacques Chirac lancées dans Le JDD, assurant que "tout cela n'est pas un hasard". "Ces allégations sont mensongères et indignes", a déclaré l'ancien premier ministre à propos de l'interview de l'avocat Robert Bourgi affirmant qu'il a livré des mallettes pleines d'argent venu d'Afrique noire à l'ex-président...

Haut de page