Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présidentielle : comment Macron dépense l'argent qu'il n'a pas (encore) [Nouvel Obs.Com]

par Nouvel Obs.com 3 Mars 2017, 16:25 Macron Elections Argent Banques Prêt France

Présidentielle : comment Macron dépense l'argent qu'il n'a pas (encore)
Emmanuel Macron en meeting à Lyon, le 4 février (Pascal Fayolle/SIPA)

Le candidat du mouvement En marche! interpelle : sans revenus ni subventions, comment fait-il pour financer sa campagne. Grâce aux dons et à un futur prêt.

A l'heure de la transparence à marche forcée pour François Fillon, un autre candidat à l'élection présidentielle interpelle : Emmanuel Macron. L'ancien ministre de l'Economie se présente sous la bannière du mouvement En marche! qui, faute d'élus, ne bénéficie d'aucune subvention publique. Comment finance-t-il alors sa campagne ? Grâce à de généreux donateurs et un prêt encore en négociation.

Un patrimoine de 227.772 euros

(Pascal Fayolle/Sipa)
(Pascal Fayolle/Sipa)

"Il est prêt à tout mettre sur la table", assurent ses proches au "Journal du Dimanche" du 12 février, le distinguant au maximum du candidat de la droite et du centre.

Sauf qu'à l'inverse de François Fillon soutenu par Les Républicains ou de Benoît Hamon par le PS, Emmanuel Macron ne peut compter sur un financement de campagne assuré par un parti. De même, à l'inverse d'un millionnaire comme Donald Trump, il ne peut financer lui-même sa campagne. Son patrimoine actuel, selon sa déclaration de patrimoine publiée par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), n'est pas spectaculaire : pas de maison, pas de voiture, pas d'œuvres d'art...

Il se compose essentiellement de placements à hauteur de 227.772 euros (dont 54.520 euros de PEA, 51.338 euros de parts dans des PME, 89.094 euros dans une assurance-vie). En revanche, il doit toujours 252.747 euros au Crédit mutuel, pour un emprunt contracté afin de rénover la maison de son épouse au Touquet

Aujourd'hui, les seuls revenus des époux Macron sont la retraite d'enseignante de madame (2.150 euros par mois) et les droits d'auteur de monsieur pour son livre "Révolution" paru en novembre (les 112.000 exemplaires vendus lui rapporteraient autour de 250.000 euros, selon le "JDD").

 

Un prêt de 8 millions d'euros
...


Lire la suite

Haut de page