Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Mar

[Vidéo] 23 mars 2017. Rapport sur la guerre en Syrie : les forces gouvernementales font face à une situation de crise au nord de Hama (Southfront)

Publié par South Front  - Catégories :  #Rapport de guerre, #Hama, #Crise, #Armée syrienne, #Syrie, #Articles de Sam La Touch

23 mars 2017. Rapport sur la guerre en Syrie : les forces gouvernementales font face à une situation de crise au nord de Hama
Article originel : Syrian War Report – March 23, 2017: Govt Forces Face Crisis In Northern Hama
South Front


Traduction SLT

Hay'at Tahrir Al-Sham (HTS), Anjad al-Sham, Jaish al-Nasr, Jaish al-izzah et l'armée libre d'Idlib a continué son avance rapide contre des forces gouvernementales au nord de Hama. Les forces menées par HTS ont saisi Balhassin, Arzeh, Al-Shiha Talat, Khatab, Maardas, Eskandariah et quelques autres zones aux troupes gouvernementales et aux forces de défense nationales (FDN). Les miliciens ont attaqué un site de défense gouvernemental important de Qamhanah et se sont déployés près de l'aéroport militaire d'Hama et de la capitale provinciale.

L'armée syrienne a répondu en déployant des renforts dans la zone en provenance d'autres fronts. Un grand nombre de membres des forces des Tigres ont été  redéployés de la campagne orientale d'Alep. Ces unités sont surtout des groupes de soutien d'artillerie équipés de BM-21 de systèmes de lance-roquettes multiples et d'obusiers. Il a été ordonné à quelques unités du 5ème corps d'assaut de se déplacer vers Hama à partir de la zone de Palmyre. Les Lions du Désert, une unité des forces spéciales appartenant aux services secrets de l'armée de l'air, renforceront aussi les forces gouvernementales au nord d'Hama.

À l'est de Damas, des forces gouvernementales menées par le Garde républicaine et soutenues par l'armée de l'air syrienne ont repris l'usine textile aux forces menées par les HTS et ont attaqué des miliciens dans la zone de la station d'électricité.

Dans la province d'Alep, les forces des Tigres, soutenues par des avions de guerre, ont avancé encore contre les terroristes de l'EI près de la ville de Deir Hafer tenue par l'EI. Les troupes gouvernementales ont capturé Um Adsa, Al-Khalilah, Jafr Mansour, Dire Akoulah, Al-Qasr et Lalat Muhammad. Les forces des Tigres de l'armée syrienne et leurs alliés ont coupé la route de Deir Hafer-Raqqa et ont de facto encerclé le bastion de l'EI. Quelques unités de l'EI peuvent toujours fuir Deir Hafer via le nord-est de la ville à travers champs, mais ceci est une option provisoire. L'EI aurait environ 400 combattants dans la zone.

Aussitôt que Deir Hafer sera libérée, la ville d'Al-Mahdum et la base aérienne militaire de Jirah deviendront les objectifs prioritaires pour les forces gouvernementales dans la province.  L'offensive des miliciens visait à relier la poche Qabun avec la Ghouta Orientale pour reprendre le terrain perdu et maintenant ils sont sur la défensive pour tenter de sauvegarder certains des zones gagnées. Selon des sources pro-gouvernementales, 150 miliciens ont été tués dans des combats.

Le général Mohammad Hassan, un commandant du deuxième bataillon de la 5ème Légion récemment formée, a été tué dans des heurts avec l'EI près de Palmyre dans la province de Homs. Des troupes gouvernementales ont conduit des offensives dans le nord, au sud et à l'ouest de la ville antique, visant à sécuriser sa campagne. L'offensive gouvernementale sur la ville d'Arak contrôlée par l'EI n'a pas encore abouti à un succès.

L'armée syrienne libre des forces Ahmad Abdo, Faylaq Al-Rahman et Jaish Al-Islam ont développé leur avance dans Qalamoun oriental, capturant Mihassah, Thaniyat Al-Yaridah, Thaniyah Wadhath, le carrefour voisin et quelques collines. Ainsi, ces groupes se sont déployés près de la ville importante d'Al-Qaryatan tenue par le gouvernement et libéré de l'EI par les forces gouvernementales en 2016. La participation de Jaish Al-Islam dans cette offensive contre l'EI fait peser la menace que les miliciens pourraient attaquer les troupes gouvernementales dans la zone. Plus tôt cette semaine, Jaish Al-Islam a déclaré son assistance à l'offensive menée par l'alliance HTS sur l'est de Damas.

Le 21 mars, la coalition menée par les États-Unis a parachuté des centaines de combattants des soit-disant forces démocratiques syriennes (FDS) dans la zone à l'ouest de Tabqa dans une offensive choc pour couper la route d'Alep-Raqqa et capturer le barrage de Tabqa contrôlé par l'EI, la ville de Tabqa et la base aérienne de Tabqa. Selon CENTCOM, les FDS (principalement les unités de protection populaire kurdes) jouent un rôle clé dans l'opération. Cependant, la coalition ne nie pas la présence de troupes étatsuniennes dans la zone. Autrement dit, les forces terrestres de la coalition dirigée par les États-Unis ont mené l'opération.

Depuis le début de l'opération, des forces menées par les États-Unis ont coupé la route d'Alep-Raqqa et ont saisi les villages d'Abu Horaira, Hidaj, Krein, Al-Jameen et Al-Mushayrifah. Si les forces de la coalition menées par les États-Unis peuvent capturer Tabqa, ce sera un pas important pour isoler le bastion de l'EI à Raqqa. D'autre part, ce mouvement empêchera une possible avance gouvernementale sur les sites stratégiques près de l'Euphrate.

[Vidéo] 23 mars 2017. Rapport sur la guerre en Syrie : les forces gouvernementales font face à une situation de crise au nord de Hama (Southfront)

Archives

À propos

Blog contre le racisme, le (néo)colonialisme et l'impérialisme