Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Vidéo] 3 mars 2017. Rapport sur la guerre en Syrie : les forces soutenues par les Etats-Unis rendent de larges zones près de Manbij à l'armée syrienne (Southfront)

par South Front 3 Mars 2017, 19:38 Rapport de guerre Syrie Manbij Armée syrienne FDS Turquie Russie USA Articles de Sam La Touch

3 mars 2017. Rapport sur la guerre en Syrie : les forces soutenues par les Etats-Unis rendent de larges zones près de Manbij à l'armée syrienne
Article originel : Syrian War Report – March 3, 2017: US-backed Forces Surrender Wide Areas Near Manbij To Syrian Army
South Front


Traduction SLT

L'armée syrienne, soutenue par les forces aérospatiales russes, a libéré la ville antique de Palmyre, y compris l'aéroport de Palmyre le 2 mars. Les militaires de l'armée syrienne analysent la partie historique de Palmyre dans le but de déminer la ville.

Les forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis constituées principalement des unités de protection du peuple kurdes (YPG) remettront de larges zones à l'ouest de la ville syrienne du nord de Manbij à l'armée syrienne, selon une déclaration diffusée par le Conseil militaire de Manbij. Les FDS veulent utiliser les troupes de l'armée syrienne  comme tampon contre les groupes de miliciens soutenus par la Turquie au nord de la Syrie et déclarent que cette décision a été prise après des pourparlers avec "la Russie", visant à utiliser l'armée russe et syrienne et leurs capacités diplomatiques pour se défendre.

En août 2016, Talal Silo, porte-parole des FDS, a soutenu que les Etats-Unis étaient leur seul partenaire et que le groupe n'allait pas coordonner ses efforts anti-Etat islamique ou être même en pourparler avec un autre camp sans un signal des Etats-Unis. Il semble que les FDS/YPG ont radicalement changé d'attitude en mars 2017 après qu'il est devenu clair que les photos des troupes des forces spéciales étatsuniennes montraient qu'elles n'étaient pas assez nombreuses pour empêcher la Turquie d'avoir pour but de saisir Manbij et Tell Rifat.

La Turquie voit l'YPG juste comme une branche du parti ouvrier du Kurdistan (PKK), avec lequel la Turquie a été en guerre presque continuellement depuis 1984. À son tour, le PKK cherche à établir un état Kurde indépendant au sud de la Turquie. Il n'y a toujours aucun rapport officiel sur les zones que l'armée syrienne contrôlera dans la campagne de Manbij. Cependant, il y a deux options :

1. L'armée syrienne entre dans les villages à l'ouest de Manbij. Dans ce cas, les forces menées par la Turquie pourront attaquer Manbij seulement de la direction de Jarabulus s'ils veulent éviter la confrontation avec l'alliance "irano-syro-russe".

2.Ou bien l'armée syrienne entre dans des villages à l'ouest et au nord de Manbij, empêchant les opérations militaires turques possibles dans les deux directions.

En tout cas, un problème restera. Les forces menées par Ankara pourront toujours attaquer les YPG/FDS dans Tell Rifat. Les mois derniers, il y a eu quelques négociations avec des intermédiaires russes entre le gouvernement syrien et l'YPG dans la zone, mais les sources émanant des YPG ont rapidement nié que que tout accord avait été atteint.

En attendant, les Forces des Tigres de l'armée syrienne ont libéré Alisah, Um Al-Amad, Barlin, Abu Tawil, Rahmaniya, Qaziqli.

[Vidéo] 3 mars 2017. Rapport sur la guerre en Syrie : les forces soutenues par les Etats-Unis rendent de larges zones près de Manbij à l'armée syrienne (Southfront)

Haut de page