Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En proie au chaos, la Macédoine éclate en deux (Sputniknews)

par Sputniknews 30 Avril 2017, 14:08 Macédoine Chaos Crise

Une foule fait irruption au parlement macédonien
© AFP 2017 Robert ATANASOVSKI

Une centaine de personnes ont été blessées à Skopje, suite à de violentes protestations contre la nomination de Talat Dzaferi, député de l’Union démocratique pour l’intégration (BDI, minorité albanaise), à la présidence du parlement. La Macédoine a éclaté en deux, ce qui est mauvais pour tous les Balkans, relèvent les interlocuteurs de Sputnik.

Le conflit a éclaté suite à une tentative de la coalition du Parti social-démocrate (SDSM) de Zoran Zaev, de l'Union démocratique pour l'intégration (BDI) et de l'Alliance pour les Albanais d'élire arbitrairement le président du parlement, a déclaré à Sputnik le correspondant du journal macédonien Dnevnik, Branko Djordjevski.

 

« Tout cela a été orchestré de l'extérieur, car il n'y a rien de fortuit dans le choix de Talat Dzaferi, député de l'Union démocratique pour l'intégration [BDI, minorité albanaise, ndlr], alors que les Macédoniens protestent déjà depuis deux mois contre la Plateforme de Tirana, parti des Albanais ethnique dans le pays », a estimé l'interlocuteur de l'agence.

Il a raconté qu'à l'aide de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes, la police avait réussi à repousser les manifestants du siège du parlement et avait évacué les députés du BDI et de l'Alliance pour les Albanais que la foule avait menacés de lyncher.

« Cela a empêché une ultérieure escalade de la violence », a-t-il précisé.

 

 

Un autre journaliste macédonien, Milenko Nedelkovski, a indiqué dans un entretien avec Sputnik que la situation dans ce pays, divisé en deux, était extrêmement grave.

« Les sociaux-démocrates avec à leur tête [Zoran, ndlr] Zaev refusent de reconnaître l'autorité du Président Ivanov. […] On observe une dualité du pouvoir en Macédoine, ce qui est mauvais pour nous, mais aussi pour nos voisins », a-t-il prévenu.

L'Occident laisse comprendre qu'il ne ménage pas ses efforts pour créer la « Grande Albanie », a déclaré à Sputnik l'ex-vice-Président de la République serbe de Bosnie, Emil Vlajki.

« À l'heure actuelle, l'Occident fait avec la Macédoine, ce qu'il a autrefois fait avec la Yougoslavie, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie. Il les désorganise pour créer une entité musulmane autonome », a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

Et de conclure qu'au nom des intérêts stratégiques américains, l'Occident était même prêt à provoquer une nouvelle guerre civile dans les Balkans.

 

Haut de page