Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Polémique. Einstein a-t-il plagié la théorie de la relativité de Poincaré ?

par SLT 15 Avril 2017, 01:08 Einstein Poincaré Théorie de la relativité Articles de Sam La Touch

La controverse sur la paternité de la relativité remet en cause l'attribution de la relativité restreinte, de la relativité générale et de l'équation E=mc2 à Albert Einstein. Cette attribution est généralement admise, ce qui ne signifie pas que les savants qui ont travaillé sur ces sujets et ont apporté des avancées substantielles à la même époque soient pour autant ignorés dans les présentations de ces théories. Comprendre l'importance du rôle de chacun est une question délicate d'histoire des sciences et qui fait souvent l'objet de débats. Dans le cas de la relativité, ils ont pris une tournure parfois très polémique et très médiatique au point de s'éloigner des débats scientifiques.

L'approche de l'année 2005, choisie pour être année de la physique car année du centenaire de la relativité restreinte, a été l'occasion pour de nombreux historiens des sciences de rappeler le travail de prédécesseurs : Hendrik Lorentz et Henri Poincaré en ce qui concerne la relativité restreinte, ainsi que David Hilbert dans le domaine de la relativité générale.

Dans certains cas, les thèses sont allées jusqu'à l'accusation de plagiat contre Einstein et de cabale des chercheurs allemands selon Jules Leveugle. Dans la francophonie, la campagne est surtout localisée en France...

Lire la suite sur Wikipedia

Einstein ou Poincaré ?
Par Jean Eisenstaedt
Pour la Science.fr

 

La controverse sur la paternité de la relativité (restreinte) fait jaser. Si nul n'a jamais douté du génie d'Henri Poincaré, il faut réaffirmer que la théorie de la relativité est bien l'œuvre d'Einstein, n'en déplaise aux tenants cocardiers d'un complot germanique contre Poincaré.


Dans un livre récent (La Relativité, Poincaré et Einstein, Planck, Hilbert. Histoire véridique de la théorie de la Relativité), Jules Leveugle prétend faire « L'histoire véridique de la théorie de la relativité ». « Véridique » ? Aurait-il besoin de le proclamer si tel était son but ? C'est bien sûr par antiphrase qu'il affiche ce programme : son propos est bel et bien une histoire falsifiée de la théorie. Ce livre difficile à lire – parce qu'il nous submerge de pages et de pages de photocopies de documents sans intérêt – n'est pas d'un historien, mais d'un idéologue.

La rumeur selon laquelle Albert Einstein serait un « génial plagiaire » résonne d'ailleurs actuellement dans une littérature de vulgarisation. Peut-être agacé par le battage médiatique de cette année anniversaire, on souhaite ranimer le débat par du sensationnel. La polémique, lancée au début des années 1950 par Edmund Whittaker, est ancienne. Gerald Holton, un des meilleurs spécialistes de l'histoire de la relativité restreinte, a montré, et d'autres après lui, pourquoi Einstein était bien le fondateur de la relativité restreinte : même si Henri Poincaré a apporté nombre d'idées qui vont servir à la relativité einsteinienne, critique de la simultanéité, redéfinition – insuffisante – du temps, un point sur lequel Thibault Damour a justement mis l'accent, inertie de l'énergie, structure de groupe des transformations de Lorentz, principe de relativité appliqué à l'électromagnétisme – il continue de tenir à l'éther. C'est là son échec.

Poincaré n'a fait, mais c'est déjà beaucoup, qu'apporter des idées très intéressantes. Ces idées, Poincaré ne les consigne pas dans un seul et même texte, nulle part il ne fait de synthèse, nulle part il ne propose « une théorie physique », il passe d'une bonne idée à l'autre sans mettre tout cela en ordre, sans structurer l'ensemble...

Lire la suite

Polémique. Einstein a-t-il plagié la théorie de la relativité de Poincaré ?

Lorentz, Einstein, Poincaré et la relativité
Par Claude Allègre
L'Express

 

 

Dans la saga de la théorie de la relativité, il faut réhabiliter Henri Poincaré, dont les contributions s'avèrent très importantes

Lorsqu'on demandait à Einstein la raison de son extraordinaire popularité - à son arrivée à New York, le nombre de journalistes l'attendant à la descente du bateau était digne d'une réception de chef d'Etat - il répondait invariablement: «Relativité. Vous comprenez, «c'est relatif, tout est relatif», ça frappe les esprits.» Et, de fait, Einstein, légende vivante, est devenu pour l'Histoire le scientifique paré de toutes les vertus, le génie incontesté et incontestable, savant aussi bien qu'humaniste, citoyen du monde, etc., grâce à ce mot, «relativité». 

Aujourd'hui, il faut se rendre à l'évidence: Einstein n'a pas inventé la théorie de la relativité (restreinte). Le premier découvreur de cette théorie fut un français: Henri Poincaré. La physique mondiale sait cela depuis que le Britannique Edmund Whittaker l'a dit, mais peu de scientifiques compétents ont voulu s'assurer de la véracité de ce fait. Personne n'osait s'interroger sur les mérites du génie absolu. La physique moderne avait sacralisé Einstein.

Olivier Darrigol, Peter Galison et Jean Hladik (1), trois scientifiques aussi bien physiciens qu'historiens, comprenant l'allemand, le français et l'anglais, se sont penchés sur cette saga du début du XXe siècle et sur ses trois principaux personnages, le Néerlandais Hendrick Lorentz, le Français Henri Poincaré et l'Allemand Albert Einstein...

Lire la suite

Haut de page