Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Bolloré et le rail au Cameroun : en finir avec l’impunité des firmes mondialisées » (Le Monde)

par Le Monde 30 Mai 2017, 13:23 Bolloré Eseka Camrail Cameroun Catastrophe ferroviaire Multinationales Françafrique France

Pour l’écrivain Eugène Ebodé, la catastrophe ferroviaire qui vient de frapper son pays montre le cynisme du capitalisme et la faiblesse des gouvernants.
Des survivants au déraillement du train de la Camrail, à Eseka, le 21 octobre 2016. Crédits : STRINGER / AFP

Des survivants au déraillement du train de la Camrail, à Eseka, le 21 octobre 2016. Crédits : STRINGER / AFP

Le 21 octobre à la mi-journée, le train de voyageurs Intercity de la société Camrail, reliant Yaoundé (capitale politique) à Douala (capitale économique), a déraillé en gare d’Eseka, occasionnant de très lourdes pertes humaines. Le bilan provisoire de 79 morts et de plus de 500 blessés est accablant.

Une cause externe a été pointée, qui masque mal un chapelet d’incuries et des accusations portées tant vers le transporteur que vers les pouvoirs publics. La cause externe : l’effondrement d’un pont sur l’axe routier reliant les deux métropoles a mécaniquement poussé les voyageurs vers les gares. Cet afflux aurait lui-même conduit les opérateurs de la Camrail à doubler les wagons, faisant passer le convoi de neuf à dix-sept rames. La responsabilité du transporteur est donc ici engagée et une question se pose : une telle surcharge était-elle supportable sur un réseau décrié depuis des années pour sa fragilité, voire son délabrement ?...

Lire la suite

Haut de page