Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Damas dame le pion aux USA (Pars Today)

par Pars Today 16 Mai 2017, 06:03 Syrie USA Tension Jordanie Irak

À en croire les sources proches de l'opposition anti-Assad, l'armée syrienne aurait déployé des "forces et munitions" près de ses frontières avec l'Irak et la Jordanie.

Le déploiement, non confirmé par les sources officielles à Damas, aurait eu lieu dans de vastes régions désertiques qui entourent Palmye et où Daech a été vaincu grâce à l'avancée des forces syriennes. 

Sky News qui reprend cette information se référant à " l'opposition" ajoute que " l'armée syrienne secondée par leur allié, Hezbollah, à l'appui de chars et de blindés" se serait positionnée à As Sab'Biyar, une ville peu peuplée en plein désert. 

La périphérie de Palmyre est couverte de régions désertiques dont le sous-sol est riche en gaz et en pétrole. Citant le porte-parole des groupes terroristes actifs sur le front du Sud syrien et liés à l'ASL, Sky News ajoute que la ville en question a une importance stratégique dans la mesure où elle est située sur la principale artère reliant Damas à Bagdad, quelque part entre la ville de Palmyre et du désert de Syrie. Daech s'est retiré de la ville sur fond d'assauts successifs de l'armée syrienne qui y consolide sa présence.

La région frontalière située entre la Syrie, la Jordanie et l'Irak est d'une importance de premier plan en termes stratégiques en ce sens qu'elle pourrait servir de point de jonction entre l'armée syrienne et le Hezbollah du côté syrien et les Forces de mobilisation populaire dites les Hachd al-Chaabi du côté irakien. La guerre contre Daech et d'autres groupes terroristes qui risquent de contaminer toute la région ne pourrait être gagnée sans que cette jonction ait lieu. Les deux localités de Zaza et d'As Sab'Biyar sont à quelques lieux de l'aéroport militaire d'al-Sin et elles longent la route menant au point de passage d'al-Tanaf sur les frontières syro-irakiennes. 

La suspension des hostilités dans l'ouest de la Syrie après l'accord Astana 4 a permis à l'armée syrienne de faire cap vers l'Est syrien afin d'empêcher Washington et ses alliés de s'emparer par terroristes interposés de ces régions. 

Haut de page