Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edouard Philippe : problème de transparence, lobbying, absenteisme, cumulard... (Arnaudmouillard.fr)

par Arnaudmouillard.fr 18 Mai 2017, 05:23 Edouard Philippe Lobbying Abstentéisme Cumulard Macron France

JPEG - 36.7 ko

Problème de transparence dans sa déclaration de patrimoine, lobbying pour le nucléaire chez Areva, absenteisme à l’Assemblée nationale, cumulard… cela commence à faire beaucoup pour Edouard Philippe, le nouveau Premier ministre d’Emmanuel Macron.

 

Transparence :

Pourtant tant défendue par Emmanuel Macron durant sa campagne. Comme l’a révélé Mediapart, Edouard Philippe a écopé d’un blâme de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour avoir refusé de fournir certaines informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.

Pour rappel, le nouveau Premier ministre s’est opposé en 2013 (comme la quasi entièreté du groupe UMP) aux lois « post-Cahuzac » sur la transparence.

 

Lobbying pour Areva :

Cette potentielle méfiance vis-à-vis du principe de transparence est en partie liée, semble-t-il, aux activités menées par Edouard Philippe en périphérie de son engagement politique. Notamment en tant que directeur des affaires publiques (lobbyiste) d’Areva jusqu’en 2010.

 

Absenteisme :

Selon les données du site nosdéputés.fr, Edouard Philippe n’a effectué que dix d’interventions dans l’hémicycle au cours de la législature 2012-2017 ! Ainsi, il figure systématiquement parmi les 150 parlementaires les moins actifs, tant en ce qui concerne ses interventions en séance que ses propositions de loi, ses questions orales et écrites ou encore sa présence en commission. Au total, il affiche 113 semaines d’activité sur 47 mois de mandat, soit l’un des plus mauvais ratios de l’Assemblée. Il a été l’un des députés les moins actifs de la législature finissante, se plaçant à la 478e place du classement établi par Capital, grâce à des données amassées par le collectif Regards Citoyens.

 

Cumulard :

Après avoir été Conseiller général et Régionale, Edoaurd Philippe es, au moment de son accession à Matignon, Député-Maire (LR) du Havre et Président de la Communauté de l’agglomération havraise (CODAH). On comprend ainsi mieux son absenteisme à l’Assemblée nationale...

 

Votes à l’Assemblée nationale :

- Transparence/moralisation de la vie publique. Un sujet MAJEUR si on veut réconcilier les Français avec leurs élus. Sur la loi « transparence de la vie publique », Edouard Philippe a voté CONTRE.
- Sur la création du parquet financier (celui qui peut poursuivre les élus qui ont mis les doigts dans le pot de confiture) : Edouard Philippe a voté CONTRE.
- Sur le non-cumul des mandats, qui permet le renouvellement, thème fortement présent dans cette campagne présidentielle, notamment par Emmanuel Macron : Edouard Philippe a voté CONTRE.
- Sur la lutte contre la fraude fiscale et la grande délinquance économique : Edouard Philippe a voté CONTRE.
- Sur la loi de lutte contre le prostitution : Edouard Philippe a voté CONTRE
- Et sur la sécurité ? Sur la loi renseignement : Edouard Philippe a voté CONTRE.
- Et la loi de programmation militaire de 2015 qui a rendu des moyens à l’armée après les premiers attentats ? Edouard Philippe ne l’a pas votée non plus.
- Et l’école ? Qui est censée être centrale dans ce quinquennat ? Qu’a fait Edouard Philippe lors de la Loi de refondation de l’école, qui a permis notamment la création de 60.000 postes d’enseignants ? Edouard Philippe a voté CONTRE.

Bref, un homme de droite…

Haut de page